Budget Hadopi : rien ne justifie 9 millions d'euros pour Filippetti

Clément Solym - 18.10.2012

Edition - Economie - Aurélie Filippetti - Hadopi - budget 2013


Peu après la conférence présentant le rapport d'activité de l'Hadopi, menée par Marie-Françoise Marais, présidente de l'Autorité, le budget pour l'exercice 2013 devait être de 8 à 9 millions €, voire plutôt 9, assurait Mireille Imbert-Quaretta, la présidente de la commission pour la protection des droits.

 

 

 

 

Marie-François Marais évoquait, dans ce contexte de crise, « un effort significatif de réduction du budget [...] mais l'ensemble des missions sera assuré ». Une promesse pieuse, mais aucun rendez-vous avec la ministre n'avait encore été fixé pour déterminer la mesure budgétaire précise. 

 

Une diminution, certes, puisqu'en 2012, 11 millions € avaient été octroyés, contre 9 millions € pour  2013. « Ensuite c'est le choix du gouvernement de ne pas répartir d'une manière égalitaire les efforts entre les administrations », attaquait la présidente de l'Hadopi, pour qui les réductions allaient porter à 7 % sur le fonctionnement et 2,5 % sur la masse salariale, soulignait l'AFP. 

 

Pas vraiment du goût de la ministre de la Culture, puisqu'Aurélie Filippetti est revenue à la charge, auditionnée par la Commission des Affaires culturelles de l'Assemblée nationale. Il faudra en effet que l'Hadopi fasse avec ce qu'on lui accordera, et la somme sera, ad minima, de 8 millions €. « Le chiffre de neuf millions a été donné aujourd'hui. La discussion a lieu avec la haute autorité pour qu'ils me donnent l'évaluation précise de leurs besoins », tient à préciser la ministre. 

 

Et d'ajouter que pour l'heure, aucun des éléments en sa possession ne lui permet de justifier un budget de 9 millions €. Surtout que, depuis son entrée en fonction, la ministre n'avait cessé de répéter que le budget serait coupé. On attend donc encore une évaluation précise sur les besoins. « En tout cas, ils auront les moyens de fonctionner tout à fait correctement, tout en participant comme les autres à l'effort de redressement des finances publiques », concluait alors la ministre.


Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.