medias

C'est prouvé, la lecture a un impact considérable sur la vue

Antoine Oury - 20.08.2018

Edition - Société - lecture vue - livres vision vue - lecture danger


« Tu vas t'abîmer les yeux ! » Tous les lecteurs, particulièrement les plus assidus, ont déjà entendu cette remarque. Réalité ou simple prétexte ? Des chercheurs ont voulu vérifier cette assertion, mais aussi la croyance qui veut qu'une personne myope ait fait plus d'études qu'une personne à la vision préservée. Et ont pour cela mené une étude inédite, qui prend en compte les gènes de susceptibilité à la myopie des individus. Les résultats vont vous surprendre...


2010.05.24
(Andy Simmons, CC BY-ND 2.0)
 
 

Dans les années à venir, chercheurs et ophtalmologistes se préparent à traiter de plus en plus de patients pour des problèmes liés à la vue : vieillissement de la population et allongement de la durée de vie expliquent en partie ce constat. Mais d'autres facteurs entrent en jeu : par exemple, l'utilisation permanente d'écrans, ou encore, à l'opposé, la prédisposition des gènes à la myopie.

 

Des chercheurs de l'École de médecine de Bristol ont tenté de vérifier une autre hypothèse : la lecture aurait-elle des conséquences néfastes pour notre vue ? L'objectif étant d'affirmer ou d'infirmer la croyance selon laquelle les activités liées à l'éducation — de la lecture à l'étude, toute deux menées à une courte distance d'un support — pouvaient favoriser l'apparition de la myopie.

 

Pour pouvoir fournir des résultats crédibles, les chercheurs ont dû mettre au point un protocole assez poussé : il n'était bien sûr pas possible de suivre des enfants en leur donnant des moyens d'éducation différents pour étudier l'évolution de leur vue. Ils se sont donc appuyés sur la randomisation mendélienne, une méthode épidémiologique qui s'appuie sur l'étude des gènes.

 

67.798 hommes et femmes d'Angleterre, d'Écosse et du Pays de Galles dont les patrimoines génétiques apparaissent dans le réservoir de données UK Biobank ont été évalués pour aboutir à des résultats sans précédent. 

 

Une corrélation entre études longues et myopie
 

En effet, les chercheurs ont observé des situations qui valident la thèse d'un impact des études longues et de la lecture sur la qualité de la vue des personnes. Chaque année d'études équivaudrait ainsi à une perte de -0,27 dioptrie, au maximum, ce qui bouleverse la réflexion de l'image sur la rétine.

Ce qui signifie qu'un étudiant, au Royaume-Uni, qui a 17 années d'étude derrière lui, aurait au moins une carence de - 1 dioptrie, ce qui nécessite le port de lunettes pour la conduite, par rapport à une autre personne ayant fait 12 ans d'études.

 

Les résultats complets sont publiés dans le BMJ. L'enquête et le traitement des résultats sont signés par Edward Mountjoy, Neil M Davies, Denis Plotnikov, George Davey Smith, Santiago Rodriguez, Cathy E Williams, Jeremy A Guggenheim et Denize Atan.

 

Comment parer à cette dégradation de la vue ? En écoutant ceux qui vous recommandent de lire avec plus de lumière : les chercheurs, en se basant sur d'autres études épidémiologiques et des examens sur des animaux, rappellent que la lumière naturelle serait efficace dans la prévention de la myopie. Sachant qu'une salle de classe bien éclairée atteint les 500 lux contre 120.000 lux, au maximum, pour la lumière naturelle du jour, il n'est pas difficile de trouver la principale cause de cette myopie aggravée...

 

La lumière bleue accélère la cécité :
vive les lecteurs ebook

 

Les chercheurs précisent aussi que les données de Biobank reflètent les conditions d'étude d'il y a 50 à 70 ans : ainsi, les conclusions pourraient être encore un peu plus alarmantes aujourd'hui, alors que les écrans ont pris une place prépondérante dans les études. Pour éviter un développement de la myopie chez les plus jeunes, les chercheurs recommandent de... passer du temps dehors, tout simplement.

 

Ce qui veut dire qu'on lira désormais à l'extérieur !




Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.