Californie : la vente de livres dédicacés finalement sauvée

Laure Besnier - 26.10.2017

Edition - Librairies - Librairie Californie - Livres autographes - Loi Californie


Les libraires de Californie peuvent se rassurer et retourner tranquillement au travail. La loi 1570, qui exigeait que des certificats d’authenticité soient fournis pour toute oeuvre autographiée vendue à plus de 5 $, dont les livres, a été modifée. Les livres ont été exemptés de la loi par le gouverneur de Californie, Jerry Brown, effrayé par les poursuites engagées par la librairie Book Passage et son copropriétaire Bill Petrocelli, représentée par Pacific Legal Foundation. 

 

Bay area book seller fights unconstitutional autograph law

Lecture de Marilyn Skinner Lanier à la librairie Book Passage pour son ouvrage Hardpan
(Pacific Legal Foundation, CC BY 2.0)



 

La loi 1570 prévoyait d’obliger les libraires à accompagner d'un certificat d’authenticité la vente de livres dédicacés par leurs auteurs et d'un prix de vente supérieur à 5 $. Si, au départ, elle avait été prévue pour lutter contre le trafic de faux, elle avait tout de même de quoi énerver les libraires californiens, dont les commerces subsistent en partie grâce à l’organisation d’événements comme la venue d’auteurs qui viennent dédicacer leurs livres. 

 

Bill Petrocelli, propriétaire de la librairie Book Passage, représentée par Pacific Legal Foundation, s’était insurgé et avait porté plainte contre l’État. Son argument : la loi deviendrait un obstacle aux événements tels que la signature de livre en librairie, et irait contre la liberté d’expression prônée par le Premier amendement.
 

Un libraire porte plainte contre la Californie,
qui l'empêche de travailler


La loi aurait aussi été un obstacle financier. La librairie Book Passage, par exemple, accueille plus de 800 signatures par an. De plus, selon Petrocelli, remplir les papiers administratifs nécessaires pour respecter cette nouvelle loi aurait rendu la vente de copies de livres dédicacés d’autant plus coûteuse. 

 

Jerry Brown, le gouverneur de Californie, a répondu à la plainte de la librairie Book Passage en exemptant les livres de la loi 1570. Bill Petrocelli a donc pu abandonner les poursuites. Ce qui lui permet de déclarer à Publishers Weekly : « Les signatures de livres sont une partie intégrante de l’interaction entre l’auteur et le lecteur. C’est un dialogue, le genre de choses que le Premier amendement est conçu pour permettre ». 


Via Publishers Weekly