Californie : une loi protégeant la vie privée du lecteur

Clément Solym - 31.03.2011

Edition - Justice - données - personnelles - ebook


Renforcer la protection de la vie privée, à l'ère du livre numérique, l'affaire n'est pas mince. Pour l'Electronic Frontier Foundation, c'est un combat quotidien - et pas seulement dans les domaines de l'ebook. Ainsi, l'EFF vient d'apporter son plein soutien à un projet de loi californien.

Le Reader Privacy Act of 2011, poussé par le sénateur Leland Yee, vient de proposer une législation qui mettrait au clair les pratiques des marchands et protégerait les données personnelles des lecteurs de Californie. En effet, contrant le Patriot Act, qui autorise la consultation des données relatives aux emprunts de livres en bibliothèques, cette loi établirait une certaine sécurité, tant pour les ebooks que pour les livres papier, en protégeant les consommateurs.


L'EFF souligne que les ventes de livres de poche tombent devant l'ebook et que le pays devrait compter plus de 18 millions de lecteurs ebook en 2012. Attendu que les Californiens recourent de plus en plus aux services d'achat en ligne pour leurs ouvrages, « il est essentiel que le droit conserve et préserve les lecteurs à l'ère numérique ».

Bon nombre de librairies en ligne recueillent les informations sur les acheteurs, et pas simplement celles liées au paiement. Les livres consultés, les extraits lus... autant d'éléments retraçant le parcours de l'internaute, que l'EFF souhaite faire disparaître.

« Sans une forte protection des renseignements personnels, les dossiers de lecteurs peuvent être de plus en plus ciblés par la surveillance du gouvernement, ainsi qu'utilisés dans les procédures judiciaires, comme les cas de divorce impliquant la garde des enfants. »

Et l'EFF de dénoncer les insuffisances du droit en l'état actuel, dans la protection de la vie privée. « La Californie devrait être un chef de file, en veillant à ce que la technologie évoluée ne signifie pas que la vie privée est au rabais », explique le porteur du projet de loi. Et de revendiquer le droit de lire ce que l'on souhaite, sans que le gouvernement ne lise par-dessus notre épaule.

Cette loi aura pour vocation d'assurer cette liberté de lecture essentielle. Elle garantirait, selon l'EFF, « le libre échange des idées et de la liberté de parole, en veillant à ce que le gouvernement et des tiers ne puissent pas accéder à des dossiers sur les lecteurs des Californiens, sans une justification adéquate ».

Crédit photo Flickr