Rentrée littéraire : La fashion week des libraires

Calmann-Lévy : depuis 180 ans, affirmer “qu’aimer lire, c’est aimer vivre”

Nicolas Gary - 10.03.2017

Edition - Les maisons - éditions Calmann Lévy - Philippe Robinet Hachette - Editions Kero Hachette


La maison Calmann-Lévy célébrait son 180e anniversaire, portée par son nouveau directeur général, Philippe Robinet. L’occasion de présenter les grandes lignes de la stratégie que la maison, rapprochée des éditions Kero, développera au cours des prochaines années. 

 

Philippe Robinet - ActuaLitté, CC BY SA 2.0

 

 

Le contexte de l’édition littéraire n’a pas été simple en ce premier trimestre 2017 – voire un peu compliqué. On profite alors volontiers d’un anniversaire « pour redire notre amour des livres, qu’aimer lire, c’est aimer vivre. Quand on lit, on élargit notre capacité à être vivant », indique immédiatement Philippe Robinet.

 

Voilà donc 180 ans que la maison Calmann-Lévy fut créée, « à une époque où des chevaux passaient encore, Louis Philippe était roi des Français et la presse quotidienne faisait la part belle aux feuilletons écrits ». C’est dans ce contexte que Michel Lévy décidera de regrouper dans des livres ces feuilletons. S’ouvre alors une grande page de l’édition française, avec Flaubert, Dumas, Tocqueville, Balzac, Merimée et bien d’autres. Autant de noms qui « forcent le respect », et invitent à prendre du recul. 

 

Donner aux auteurs la place centrale qui leur revient sera la mission que souhaite mener le directeur général. « Avec Kero, qui le propose déjà, nous serons les premiers à proposer à partir de fin avril un espace où les auteur.es retrouveront facilement les informations sur leurs livres : les ventes, la presse, ce qui montre la vie des ouvrages. » Concernant les ventes, il s’agira des données communiquées par GfK, sur le modèle de Kero.

 

En 2017, Calmann-Lévy développera ses domaines de prédilection : littérature, française et traduite, essais et du sport. La création du label Calmann Noir a permis de regrouper tout ce qui touche au monde du polar. La collection France de toujours et d’aujourd’hui « leader sur le segment de la littérature des régions », a été refondue en début d’année, avec une charte graphique repensée.

 

La maison entend aussi soutenir ses essais : « Nous sommes les descendants de Raymond Aron – pardon de cette immodestie », plaisante Philippe Robinet. « Ce que nous tâchons de faire, c’est questionner et interroger le monde, pour contribuer, modestement, à le changer. » La collection débutée avec le Mémorial de la Shoah sera également mise en avant.

 

Quant au sport, probablement moins connu, la maison en propose depuis 45 ans avec des beaux livres – football, rugby, cyclisme. À ce titre, un partenariat exclusif a été signé avec le groupe L’Équipe, pour développer dès à présent des publications. 

 

Clarifier la ligne éditoriale de la maison, travail de longue haleine, c’est avant tout chercher à être plus présent encore dans les listes des meilleures ventes. Cela s’accompagne d’un renforcement des relations avec les libraires – que ce soit avec les représentants, les directeurs des ventes ou la diffusion, mais plus encore.

 

ActuaLitté, CC BY SA 2.0

 

 

La maison s’apprête à entamer un tour de France, à travers 24 (ou 25...) villes visitées, « pour redire notre attachement à la librairie. Si nous célébrons cet anniversaire, c’est aussi grâce aux librairies et notre bonne collaboration ». Enfin, la maison entend diminuer sa production de livres, pour donner plus d’espace à chacun.

 

Des éditions Kero, « reflet du moment présent » à Calmann-Lévy, « l’histoire et le temps long », la complémentarité des deux structures apparaît comme une évidence. Les deux maisons « s’enrichissent l’une de l’autre : Calmann prend du côté start-up de Kero, et Kero prend du lustre littéraire ». Depuis décembre 2015, les éditions Kero ont en effet rejoint le groupe Hachette.