Cambrai : Il lègue 300.000 euros à la ville et la médiathèque

Clément Solym - 22.12.2011

Edition - Bibliothèques - Cambrai - Médiathèque - Leg


Un Cambrésien particulièrement bien intentionné a légué une partie de ses biens à sa ville, mais également à la médiathèque où il aura travaillé durant 37 ans.

 

Édouard Lepan a surpris les élus de la ville de Cambrai. Il a décidé de léguer quelque 300.000 euros à sa ville, dont une partie à la médiathèque. Décédé à l'âge de 91 ans, Édouard Lepan avait travaillé une quarantaine d'années au sein de la bibliothèque et détenait la responsabilité de l'entretien des fonds anciens, sa grande passion.

 

Il avait fini sa carrière en tant que sous-bibliothécaire principal. Ceux qui l'ont connu évoquent « sa grande rigueur professionnelle, mais aussi dans sa vie quotidienne ».

 

 

Un beau cadeau, mais aussi une surprise pour le maire, François-Xavier Villain, qui ne s'y attendait pas. « C'est étonnant, il n'avait jamais rien dit à personne ! S'il l'avait fait, nous aurions pu le remercier avant... ». Il a promis de rendre hommage au bibliothécaire, mais aussi à l'homme, très respecté. Pour un historien de Cambrai : « C'était quelqu'un de très généreux, très humain et finalement ça ne m'étonne pas de lui... ».

 

Le Maire ne sait pas encore comment cette somme va être utilisée. Le souhait d'Édouard Lepan était de remettre environ 17.000 euros à la médiathèque. Pour le reste, « trois points d'impôts locaux », rien n'a encore été décidé. Décris comme quelqu'un de discret, les Cambrésiens ne risquent pas d'oublier le nom d'Édouard Lepan et son généreux legs.



Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.