Canada : baisse des ventes pour le livre imprimé au premier semestre 2017

Bouder Robin - 27.07.2017

Edition - Economie - marché du livre canada - livre papier canada - livre numérique canada


BookNet Canada vient de publier dans un communiqué un bilan du marché du livre au Canada lors des 6 premiers mois de l’année 2017, chiffres à la clé. Et les résultats semblent montrer une baisse de popularité pour le livre papier. Au profit du numérique?

 

Canada flag halifax 9 -04.JPG

Jared Grove (CC BY-SA 3.0)

 

Selon les chiffres de ventes rapportés par le BookNet Canada SalesData, les Canadiens ont dépensé en tout 398 millions $ en livres imprimés en anglais durant ce premier semestre. Un nombre qui est inférieur à celui qui avait été enregistré durant la même période en 2016 : 409 millions $. Une baisse de 2,7 % qui n’est certes pas bien significative prise seule, mais qui l’est déjà plus si l’on prend en compte les chiffres se rapportant au livre numérique.
 

Sur les 966 personnes interrogées, toutes lectrices, on constate que 20 % préfèrent l’ebook au livre imprimé, à savoir 3 % de plus comparé à l’année passée. Le papier domine toujours les goûts, avec 51 % de préférences pour le format poche et 23 % pour le hardcover.
 

Quant à la façon dont les Canadiens se fournissent en livres, les librairies physiques ont de quoi s’inquiéter. 52 % achètent leurs ouvrages en ligne, que ce soit via des sites spécialisés, des applications mobiles ou pour acquérir des livres audio ou numériques, contre 50 % au premier semestre 2016. Les grandes chaînes de librairies viennent en deuxième place, avec un total de 25 % de fidèles.
 

En résumé, une préférence pour l’achat en ligne, une popularité croissante pour l’ebook et une baisse des ventes pour le livre papier… Ce qui ne signifie pas que les ventes d’ebooks aient grimpé : au contraire, elles ont a priori baissé de 2 % par rapport à 2016, selon une autre étude de BookNet Canada. Il faut donc sans doute comprendre que les Canadiens lisent moins qu’avant, tout simplement...

En faisant attention au fait que, comme d'habitude, l'autopublication n'entre pas en compte dans ces résultats.

 

Les ventes de livres numériques et de livres audio en baisse au Canada


Via BookNet Canada