Canada : l'impact du Covid sur les achats et emprunts de livres

Antoine Oury - 25.09.2020

Edition - International - canada covid - canada livres - canada bibliotheques


Au Canada comme ailleurs dans le monde, les mois de confinement, de mesures sanitaires et de restrictions diverses auront bouleversé le quotidien et les habitudes des lecteurs. BookNet Canada, organisation qui étudie les données relatives au livre, propose ainsi un aperçu de la manière dont les six premiers mois de 2020 se sont déroulés dans les bibliothèques et librairies.

BOOKS


Avec des données issues des études BNC SalesData, BNC BiblioShare et d'enquêtes menées auprès des acheteurs de livres canadiens, BookNet indique que les ventes de livres, lorsque l'on compare les six premiers mois de 2020 à ceux de 2019, sont en baisse de 3 millions d'exemplaires, pour atteindre 20,9 millions en volume, et de 63 millions $, pour un chiffre d'affaires total de 420 millions $.

Rien d'étonnant, au regard des fermetures et restrictions dues au coronavirus, avec des baisses des ventes qui atteignaient parfois 44 %, notamment pendant les mois de mars, avril et mai. La bonne nouvelle, un peu comparable à la situation française, c'est que les ventes en librairie ont repris du poil de la bête dès le mois de juin, dépassant même largement les niveaux de l'année précédente.

Les ouvrages pour les adolescents et les jeunes adultes représentent 40,6 % des ventes totales de livres sur le marché anglophone, pour les six premiers mois de l'année 2020, contre 38,8 % en 2019. La catégorie a même réussi à maintenir une partie de ses ventes, au-delà des niveaux des autres catégories, alors que les librairies et points de vente fermaient leurs portes.

Du côté des pratiques d'achats, BookNet a interrogé 3000 Canadiens anglophones, qui ont indiqué que les livres numériques ont représenté, en moyenne, 24 % de leurs achats de livres, contre 18 % en 2019, pour les mêmes mois de mars et avril. Un pic numérique qui s'est ensuite légèrement tari, pour représenter 20 % des achats de livres. Curieusement, le livre audio n'a pas bénéficié de la crise sanitaire, comptant toujours, comme en 2019, pour 5 % des achats.

Les formats imprimés ont connu une importante baisse, due au confinement et aux restrictions, mais totalement rattrapée au deuxième trimestre.

Logiquement, les ventes en ligne ont bondi en mars et avril, pour représenter 7 achats sur 10 (66 %) : le niveau baisse au deuxième trimestre, mais reste bien plus élevé, à 63 %, que la même période de 2019.
 

Moins d'emprunteurs en bibliothèque


Pour en apprendre plus sur les lecteurs et les bibliothèques, BookNet se base aussi sur un sondage mené auprès des Canadiens anglophones, ainsi que sur les données de son outil LibraryData. L'organisation annonce 26 % d'emprunteurs dans les bibliothèques sur les 6 premiers mois de 2020, contre 28 % en 2018.

Contrairement aux attentes, les changements en matière de formats empruntés ne sont pas très impressionnants : 19 % des usagers ont emprunté un livre imprimé en 2020, contre 21 % en 2019, 8 % ont sollicité le livre numérique, contre 7 % en 2019, et 5 %, en 2019 et 2020, ont emprunté un ebook.
 
En se concentrant plus spécifiquement sur des réponses données en mars-avril et juillet-août, BookNet constate que 64 % ont emprunté des ouvrages imprimés, 35 % des livres numériques, et 24 % des livres audio. Et 63 % des usagers indiquent s'être rendus dans une bibliothèque au cours du mois précédent, soit 13 % de plus que ceux qui se disent acheteurs de livres.

Comme pour les ventes d'ouvrages, la catégorie adolescents/jeunes adultes tire son épingle du jeu, et représente 46 % des emprunts entre janvier et août 2020.


Photographie : illustration, Ian Muttoo, CC BY-SA 2.0


Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.