Canada : Des écolos chahutent le chef de l'opposition et son livre

Julie Torterolo - 11.08.2015

Edition - International - Thomas Mulcair - Le courage de ses convictions - Manifestants écologistes


Le lancement d’une autobiographie pour un auteur est souvent synonyme de poignées de main, sourires et dédicaces à la pelle. Mais cela devient bien plus compliqué lorsque l’écrivain en question est un homme politique. Thomas Mulcair, chef du Nouveau Parti démocratique (NPD) en a fait les frais. En déplacement à Toronto pour présenter son livre Le courage de ses convictions, le chef de l’opposition canadienne a été interrompu par des manifestants. Banderole en mains, ils lui réclamaient des comptes sur un projet écologique : Energy East Pipeline. 

 

Thomas Mulcair

(Matt Jiggins, CC BY 2.0)

 

 

« Arrêtez Energie Est ». La pancarte des manifestants était des plus explicites ce lundi. « S’il est jugé incompatible avec l’action nationale de lutte contre le changement climatique, direz-vous non au pipeline ? » a alors hurlé un manifestant dans l’assemblée. 

 

« Bien sûr nous le ferons », a immédiatement répondu l’homme politique. « C’est tout le but d’en arriver à un nouveau système (d’évaluation) : s’assurer que nous tenons compte du changement climatique chaque fois que nous analysons un projet », a-t-il continué. 

 

L’inquiétude de ces militants écologistes canadiens n’est pas isolée dans le Canada, pipeline Énergie Est affole le pays. Élaboré par l’entreprise Transcanada, le projet a pour but de transporter sur plus de 4600 km dans le Canada, d’ouest en est, près de 1,1 million de barils de pétrole par jour.

 

Cependant, selon Le Soleil, l’interruption a été brève et dans une relative bonne entente. Une manifestante est même venue poser et faire dédicacer un exemplaire de l’autobiographie, auprès de Thomas Mulcair.

 

« Les gens étaient suffisamment satisfaits pour rester, demander une photo, acheter un livre et me demander de le signer. De toute évidence, ils devaient être assez satisfaits de la réponse qu’ils ont eue », a ajouté le chef du NPD.

 

Ce dernier a d’ailleurs immédiatement précisé que des interruptions de ce genre faisaient partie de la démocratie, et que contrairement à son opposant Stephen Harper, Premier ministre actuel du Canada, qui a lancé  son livre Terrain d’entente fin 2014, tous ses lancements seraient entièrement ouverts au public.(via The Globe and Mail)