Cannibale lecteur : soixante oeuvres à dévorer, saignant ou à point

Cécile Mazin - 20.12.2018

Edition - Les maisons - cannibale lecteur chroniques - chroniques livres lectures - plaisir livre lecture


C’est bien connu, c’est indéniable : il n’y a pas assez de livres ! La pénurie menace… C’est pourquoi il a décidé d’apporter sa modeste pierre à l’édifice. Le PDG des librairies suisses Payot, Pascal Vandenberghe, annonce la parution de son premier livre. Il s’agit d’un recueil de chroniques littéraires. 



 
Cannibale lecteur. Chroniques littéraires et perles de culture est « un petit volume de 350 pages, qui figurera à n’en pas douter parmi les best-sellers du début de l’année 2019 », assure-t-il, non sans humour. Publié aux éditions Favre, c’est une soixantaine de textes parus au cours des deux dernières années dans Antipresse.

L’auteur de ce recueil ne se prétend pas « journaliste » ni « critique littéraire », mais plus modestement chroniqueur. Et si ses textes avaient un « manifeste », ce pourrait être ce que Gilles Heuré dit de Léon Werth, dans l’essai biographique qu’il lui a consacré : qu’il ne faut pas « se contenter de parler des livres à la mode ni des auteurs connus dont on devine qu’ils seront lus par les critiques contemporains, les augustes plumes de la grande presse qui les évoqueront à l’envi, ceux qui, comme disait Jaurès, se contentent de promener  “leur âme au milieu des chefs-d’œuvre”.  

La première règle d’un bon journaliste [...] est de ne jamais parier sur l’inculture de ses lecteurs et de ne jamais miser sur leur indifférence à l’égard de ce qu’ils ne connaissent pas, mais dont rien n’autorise à penser qu’ils ne voudraient pas le connaître. Cannibale lecteur applique ce principe en misant sur la curiosité et l’appétit de culture de chacun.

Un privilège dont on profite à toute page, avec le sentiment d’acquérir une pièce supplémentaire du puni qui permet une meilleure compréhension de la vie des hommes, de leur histoire et de leurs références.
»

Actif depuis trente-cinq ans dans les métiers du livre, Pascal Vandenberghe a la particularité d’avoir un parcours « mixte », partagé entre la librairie et l’édition. Cet autodidacte qui, comme il le dit est arrivé là où il est grâce aux livres, dirige depuis bientôt quinze ans les librairies Payot, en Suisse. Ces chroniques constituent une déambulation buissonnière dans sa bibliothèque, où se côtoient littérature, histoire, philosophie, économie, sociologie, avec pour fil conducteur le plaisir de lire.


[à paraître 14/02 : Pascal Vandenberghe – Cannibale lecteur Chroniques littéraires et perles de culture – Favre – 9782828917494 – 20 €]


Dossier : Rentrée d'hiver 2019 : une nouvelle année littéraire lancée


Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.