Caricature controversée : Charlie Hebdo triple ses ventes

Clément Solym - 05.10.2012

Edition - Economie - Charlie Hebdo - Caricature - Controverse


Charlie Hebdo, l'hebdomadaire versant dans la satire et plus dernièrement dans la polémique, semble avoir réussi son pari en faisant le buzz. Tandis que le numéro du 19 septembre, comportant les caricatures de Mahomet, a provoqué l'indignation à l'étranger comme en France, il se serait écoulé à plus de 150 000 exemplaires.

 

 

 

 

Ces résultats commerciaux sont triplés en comparaison aux 45 000 tirages habituellement écoulés chaque semaine. Comme un Moïse restant au sec entre les vagues de protestation, le journal  a finalement prophétisé sa réussite commerciale.

  

Le directeur de Charlie Hebdo, Charb, a confirmé ces chiffres : « Ce sont les chiffres que l'on a avec les retours des ventes. On n'a pas encore les chiffres définitifs, parce qu'on l'a laissé en vente un peu plus longtemps. Mais pour l'instant, on en serait à 150.000 exemplaires. »

 

Comme à son habitude, le journal avait bénéficié d'un premier tirage à 75.000 exemplaires. Celui-ci épuisé le jour même, Charlie Hebdo a finalement procédé à deux tirages supplémentaires : un premier à 70.000 suivi d'un dernier à 20.000 ou 30.000 selon Charb.

 

Une part du monde musulman avait déjà les nerfs à vif après la parution du nanar islamophobe américain Innoncence of Muslims, lorsque Charlie Hebdo a ajouté son huile sur le feu. Déjà habitués au jeu de la polémique, les locaux du journal n'avaient pas échappé à un incendie criminel en 2011, supposé avoir été une conséquence de leur édition Charia Hebdo (voir notre actualitté).