Carol Emshwiller, une des “voix féministes” de la SF américaine, est morte

Antoine Oury - 07.02.2019

Edition - International - Carol Emshwiller mort - Carol Emshwiller livres - Carol Emshwiller science fiction


Les auteurs de science-fiction et de fantasy d'Amérique (Science-Fiction and Fantasy Writers of America, SFWA) annoncent la disparition de Carol Emshwiller, auteure américaine de récits de science-fiction, le 2 février 2019, à l'âge de 97 ans. Carol Emshwiller a écrit de nombreuses nouvelles du genre, jusqu'à s'imposer aux côtés d'autres auteures, comme Ursula K. Le Guin.

Carol Emshwiller
(Catriona Sparks, CC BY 2.0)


Née en 1921 à Ann Arbor dans le Michigan, Carol Fries s'engage dans des études supérieures à l'université du Michigan, à Ann Arbor, pour étudier la musique et le design, avant de passer deux ans au sein de l'École Nationale Supérieure des Beaux-Arts de Paris, en 1949 et 1950.

Carol Emshwiller fait son entrée dans le domaine de la littérature de science-fiction avec la publication d'une nouvelle, Built for Pleasure (Conçu pour le plaisir), en 1954. Elle devient une spécialiste de ce format, dans le domaine de la science-fiction, et voit même un certain nombre de ses nouvelles traduites à l'étranger, notamment en France.

The Start of the End of It All and Other Stories, un recueil de ses nouvelles publié en 1991, lui avait d'ailleurs valu un World Fantasy Award, récompense prestigieuse remise par les organisateurs de la World Fantasy Convention. À cette même occasion, en 2005, elle avait reçu une distinction qui saluait, cette fois, l'ensemble de sa carrière d'auteure.

Emshwiller a également signé plusieurs romans, dont Carmen Dog, Mister Boots, The Secret City et The Mount, qui lui valut un Philip K. Dick Award. Pour Ursula K. Le Guin, autre auteure référence dans le domaine de la science-fiction américaine, elle était « l'une des voix les plus fortes, les plus complexes, les plus résolument féministes dans le domaine de la fiction ».
« Carol Emshwiller était de ces grands écrivains de nouvelles, avec Grace Paley, James Tiptree Jr., Ursula K. Le Guin et R.A. Lafferty, et elle en a repoussé les limites afin d'écrire des textes étonnants, remarquables et éclairants, comme elle l'a fait avec ses œuvres plus longues. En tant qu'amateur de nouvelles, cette perte pour la communauté des écrivains m'attriste et j’ai l’intention de passer une partie de la journée à relire Report to the Men’s Club et Other Stories, avec ses histoires merveilleusement tranchantes et sans défaut », a commenté Cat Rambo, la présidente du SFWA.



 


Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.