Carrefour s'approprie le dessin d'une institutrice, utilisé sans autorisation

Nicolas Gary - 23.07.2018

Edition - Justice - carrefour droit auteur - dessin illustratrice institutrice - magasin carrefour contrefaçon


Mysticlolly est institutrice, et dessinatrice – elle-même se présente volontiers comme « gribouilleuse amatrice ». Depuis son blog, elle propose des dessins. Elle n’avait que des relations courtoises avec l’enseigne Carrefour, jusqu’à ce qu’elle découvre l’un de ses dessins repris pour animer des têtes de gondoles. Gloups ?



photo reçue par l'auteure attestant d'une utilisation abusive

 

 

C’est manifestement depuis un magasin de Brive qu’est partie cette contrefaçon. Une PLV (Publicité sur Lieu de Vente) se servant d’un ancien dessin de Mysticlolly était largement affichée et visible – de respectables dimensions de 100x40 cm. Le dessin de cette jeune fille qui lit allongée porte, qui plus est, la signature même de l’auteure @Mysticlolly, qui garantit ne pas avoir été contactée par l’enseigne. 

 

Faisant avec les moyens du bord dans un premier temps, elle lance un appel sur les réseaux sociaux, pour tenter d’attirer l’attention de Carrefour France.

 

 

 

Ses dessins sont pourtant disponibles en licence Creative Commons, mais sous des conditions qui interdisent l’exploitation commerciale – CC BY NC SA. Elle offre également à ses confrères et consœurs de pouvoir se servir de ses œuvres, avec un lien et une mention de la source. « Toute autre utilisation de mes illustrations est strictement interdite sans mon autorisation », indique-t-elle clairement.

 

Mais voilà, la campagne prend feu : du 21 juillet, date à laquelle le message est posté sur Twitter, le message est partagé plus de 2200 fois, et le ton monte. En l’absence de réponse de la part du groupe, les partages et mouvements de solidarité se multiplient. Elle-même se fend d’un billet sur son blog.

 

« Parce que oui, je fais le choix de partager mes dessins gratuitement avec mes collègues, mais non, je ne fais pas dans l’altruisme avec un grand groupe commercial qui brasse des millions ! La moindre des choses est de respecter le droit d’auteur ! Mon dessin leur plaît ? C’est vrai qu’il va bien en tête de gondole, mais ils me doivent une juste rémunération ! »

 

 


En 2017, Carrefour a réalisé 2,006 milliards € de chiffre d’affaires de fait – avec un ralentissement de son économie – pour plus de 530 millions € de bénéfices. 

 

Il n’aura fallu que quelques heures à ce rythme pour que le magasin fautif finisse par la contacter, pour reconnaître « une boulette », et lui confirmer que « le dessin a été retiré de la gondole ». Mais la dessinatrice ne « compte cependant pas [se] contenter du retrait ». Et ce 23 juillet, on lui a même promis des réponses. 




Commentaires
Francophonie pour le dessinatrice.

"Oyé" ou "Oyez" ?

Verbe ouïr (entendre, écouter) à l'impératif, seconde personne du pluriel.

Il faut donc écrire "Oyez, oyez !" ( = Écoutez, écoutez !)
Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.