Rentrée littéraire : La fashion week des libraires

Cate Blanchett adapte Les Bonnes, et espère jouer en Europe

Julien Helmlinger - 02.09.2013

Edition - International - Cate Blanchett - Jean Genet - Festival du cinéma américain


L'actrice Cate Blanchett, oscarisée en 2005 pour sa prestation dans Aviator, s'est exprimée ce samedi à l'occasion d'une conférence de presse au Festival du cinéma américain de Dauville, annonçant notamment son souhait de retrouver les planches de théâtre européennes. Et pourquoi pas avec Isabelle Huppert, à l'occasion d'une adaptation de la pièce Les Bonnes de Jean Genet, concoctée depuis l'Australie où elle dirige la Sydney Theater Company avec son époux.

 

 

L'âge d'or d'Elizabeth, pas celui de la coiffure...

 


Consacrée à la fin des années 1990 en tant qu'actrice de cinéma d'envergure mondiale, à l'occasion entre autres de son interprétation de la reine Elizabeth, la native de Melbourne a confié : « Je viens juste de finir Les Bonnes. Nous adorerions partir en tournée donc nous essayons d'y travailler en ce moment [...] mais il n'y a rien de concret à ce stade. »

 

La « nouvelle Meryl Streep » était montée sur les planches à Paris, courant 2012, pour Big and small, une pièce de l'Allemand Botho Strauss. Après s'être fait remarquer dans la trilogie du Seigneur des Anneaux, ou encore avec une improbable incarnation masculine de Bob Dylan à l'occasion de I'm not there, elle était à Deauville dans le cadre d'un hommage. Mais aussi pour présenter son premier film avec Woody Allen, Blue Jasmine, qui sort le 25 septembre en France.


Au sujet de son rôle dans le film de Woody Allen, elle a confié : « Je crois que si je n'avais pas fait autant de théâtre, je n'aurais pu jouer le personnage (Jasmine) de la même façon, ce personnage qui théâtralise sa vie, l'écart entre ce qu'elle est et ce qu'elle prétend être. »


Un long métrage qui retrace le comportement déjanté d'une femme suite à l'arrestation et le suicide de son mari, un arnaqueur des hautes sphères de la finance. Comme le présentait Bruno Barde sur France culture, il s'agirait d'un « film dramatique même s'il est traité de manière légère, porté de manière incandescente par l'actrice australienne ».

 

L'actrice est également attendue dans le futur The Monuments Men, de George Clooney, destiné à sortir en 2014 en France, avec des partenaires pleins de panache tels que Bill Murray, Jean Dujardin ou encore Matt Damon. Un film évoquant des historiens de l'art envoyés derrière les lignes ennemies par Roosevelt dans le but de préserver de la destruction des œuvres menacées par les nazis.