Catherine Dolto condamnée pour insulte à Daniela Lumbroso

Clément Solym - 01.12.2008

Edition - Justice - Daniela - Lumbroso - Catherine


Elle avait certes écrit un livre qui ne restera pas dans les annales, mais Daniela Lumbroso méritait-elle qu'on la condamne pour si peu ? La réponse est à la discrétion de chacun. Et qu'on l'insulte ? Là, la cour d'appel de Paris a conclu : non. Catherine Dolto, qui était déjà ulcérée de la biographie non autorisée de sa mère, avait laissé éclater sa colère et son « dégoût », face à un livre rédigé par une « médiocre présentatrice de télévision » ou encore une « canaille très prétentieuse ».

Tout cela se déroulait dans un email, mais voilà, Catherine a tout de même été condamnée, à 38 € de contravention, ainsi que 1500 € de frais de justice. Dans ce courrier, Catherine demandait expressément à ses contacts qu'on répande cette réputation comme une traînée de poudre, et « qu'on lui tende le micro le moins possible ».

Le livre Françoise Dolto : la vie d'une femme livre est paru chez Plon et avait fait l'objet d'une première condamnation, en septembre. « Elle a tellement puisé dans l’oeuvre de Françoise Dolto que ça a été un travail de bénédictin pour répertorier tous les emprunts », assurait Me Laurent Merlet. La plainte avait été entendue, et Gallimard avait d'ailleurs fait entendre sa voix, affirmant que le livre de Daniela n'était qu'une contrefaçon.