Rentrée littéraire : La fashion week des libraires

Célébration autour des librairies indépendantes britanniques

- 02.07.2013

Edition - Librairies - indépendants - librairie - Booksellers Association


On l'aura compris, les lecteurs britanniques aiment toujours à se balader entre les rayonnages d'une librairie pour faire leur choix, et aussitôt passer commande en ligne chez un grand concurrent (voir notre article). Alors que le rapport de la Booksellers Association pointe du doigt la conduite schizophrène des lecteurs, le pays célèbre ses libraires de proximité. Depuis dimanche et pour une durée d'une semaine, la même association lance sa campagne de promotion des indépendants.

 

 

BookshopOfer Deshe, CC BY-SA

 

 

Pour encourager les sujets de Sa Majesté à ne pas faire que du lèche-vitrine littéraire, les 360 magasins affiliés ont été invités à organiser une riche programmation locale faite de discussions littéraires, de repas dans des ateliers d'illustration de livres jeunesse ainsi qu'une remise de prix à un écrivain choisi par les seuls vendeurs de livres.

 

Meryl Halls, responsable service client de la Booksellers Association indique : « Les librairies de quartiers passent en ce moment par une période difficile. Les libraires y répondent en s'efforçant de rendre leurs magasins attirants. Nous sommes heureux que de nombreux auteurs se sont rassemblés autour des magasins indépendants. Ces événements donneront va donner auteurs la chance d'associer leur voix au débat ».

 

Recréer une place, associer les auteurs, l'aspect festif est mis de côté pour réfléchir au devenir de la profession. Les organisateurs ont organisé un débat sur les librairies « La tempête parfaite » qui pose le regard les boutiques de quartier comme étant « sur la ligne de front ». La table ronde a réuni pour l'occasion un panel varié dont l'auteur Kate Mosse et Anne Sebba de la Society of Authors.

 

Nouveauté de cette édition 2013, une variété de titres à collectionner sera mise en vente uniquement chez les indépendants partenaires afin d'opérer « une promotion locale pour les libraires à vocation de leurs communautés », une démarche de visibilité « cruciale pour le secteur », explique un communiqué. Déjà en 2011, l'association avait cherché des pistes d'innovations en lançant une journée nationale des groupes de lectures.