Rentrée littéraire : La fashion week des libraires

Censure en Russie : l'éditeur KompasGuide attend le verdict des autorités

Antoine Oury - 22.07.2013

Edition - International - Sylvie Bednar - KompasGuide - censure russe


Le 18 juillet dernier, nous rapportions le cas de censure équivoque qui frappait un ouvrage jeunesse, rédigé par Sylvie Bednar, et publié en version russe par l'éditeur KompasGuid. La raison ? Les explications historiques du drapeau lituanien, au fil d'une page des Drapeaux du monde expliqués aux enfants. Aujourd'hui, l'éditeur en chef de la maison revient sur une situation exceptionnelle, mais de plus en plus fréquente au pays de Poutine.

 


umpffgrr!!!! (against censorship!!)

izarbeltza, CC BY-SA 2.0

 

 

C'est un député du parti Russie unie, celui-là même qui soutient activement Vladimir Poutine, qui a réagi sur Twitter en découvrant le livre de Sylvie Bednar et particulièrement l'historique derrière le drapeau lituanien : « Le rouge représente le sang du peuple lituanien versé pour la liberté dans les combats avec les envahisseurs russes et germaniques. »

 

Le député s'est offusqué de cette présentation, malgré sa véracité historique. Sur le réseau social, Alexander Khinshtein exprime alors toute son animosité vis-à-vis du livre. Il confie avoir envoyé une lettre au procureur de Moscou pour réclamer l'interdiction de l'ouvrage publié par KompasGuide. Vitali Ziusko, éditeur en chef de la maison, ne cache pas son inquiétude : « La semaine passée, les propos très vifs d'Alexander Khinschtein ont provoqué un véritable scandale parmi les internautes et les professionnels. Vers la fin de la semaine prochaine, toutes les librairies et les chaînes de distribution ont décidé d'arrêter de vendre le livre de Sylvie Bednar et de renvoyer le tirage aux éditions. »

 

La réalité historique contestée

 

Sur Twitter, le député a poursuivi ses critiques vis-à-vis de l'ouvrage, et, d'après lui, de son inexactitude historique. Jeudi et vendredi, Vitali Ziusko a même été convoqué au ministère de l'Intérieur pour s'expliquer sur l'ouvrage de Sylvie Bednar. « Nous attendons une décision sous 30 jours pour savoir si le livre pour enfants sera interdit comme extrémiste ou non », ajoute Ziusko dans un email.

 

L'auteure a été informée il y a peu de la censure de son ouvrage en Russie : « Les nombreuses relectures, corrections, et traductions de ce livre dans plusieurs langues n'ont jamais fait apparaître cette explication comme étant une aberration historique », souligne Sylvie Bednar. La situation entre les deux pays apparaît complexe, et une publication pour enfants se devrait de simplifier le contexte géopolitique, sans pour autant réécrire l'histoire : « Les Russes, les Allemands et  les Teutons n'étant pas les seuls  à avoir agressé la Lituanie, peut-être aurions-nous dû ajouter "entre autres"? »

 

Si la situation a quelque chose d'exceptionnel, elle ne l'est pas pour autant : depuis quelques mois, le secteur du livre jeunesse est de plus en plus contrôlé par le pouvoir en place, notamment au niveau des sujets abordés. Du côté des éditions de La Martinière, on suit évidemment l'affaire avec attention, et manifeste tout son soutien à l'éditeur, qui risque amende et peine de prison en cas de censure de l'ouvrage.