Censurer Amazon, la solution de Google pour tuer le Kindle

Clément Solym - 06.12.2016

Edition - Economie - Google moteur recherche - Amazon Kindle censure - libraire ebooks vente


Faut-il la puissance de Google, en tant que moteur de recherche, pour réduire Amazon au silence ? La firme californienne a mis en place un nouveau système de vente de livres numériques, qui propose tous les opérateurs de l‘EPUB. Autrement dit, le Kindle est renvoyé direct dans la poubelle du net...

 

 

 

L’arrivée de boutons d’achats chez Google n’est pas nécessairement une nouvelle en soit. Sauf que cette petite nouveauté, qui accompagne des résultats de recherche assez classique, ne découle pas d’achats de liens sponsorisés – les Adwords, base du modèle économique de la firme. Les solutions d’achat proposées renvoie invariablement vers iBooks (la librairie-application d’Apple), la chaîne Barnes & Noble, ou encore Google Play et Kobo. 

 

On n'aime pas les systèmes propriétaires, ou la concurrence ?

 

Évidemment, pas de librairies indépendantes, autant rester dans le cercle fermé des grosses écuries américaines. Mais dans ce beau linge, l’absence d’Amazon frappe immédiatement. En occultant – volontairement ? – le revendeur favori du monde anglo-saxon, que cherche alors le moteur de recherche. Difficile de croire qu’il ne s’agit là que d’une erreur de code...

 

Quand on effectue une recherche depuis les États-Unis ou le Canada, autour d’un livre, on retrouve en effet la liste des revendeurs, ainsi, ironie suprême, qu’un extrait de présentation venu de Goodreads. Or, ce réseau de lecteurs est la propriété d’Amazon depuis maintenant quelques années. Non seulement Google vire Kindle de ses offres, mais sans scrupule, il vient chercher des renseignements dans les pages du site propriété d’Amazon.

 

Se débarrasser de la sorte du libraire papier et numérique le plus populaire, et en position monopolistique outre-Atlantique (et ailleurs), est assez flagrant. Et laisse volontiers la porte ouverte aux hypothèses les plus divers

 

Un tout autre procédé pour la France

 

La fonctionnalité Buy ebooks online est manifestement apparue la semaine passée. En France, on retrouve de temps à autre une indication pointant vers Google Books où le titre est proposé en format numérique et renvoie, pour la version papier, à d’autres vendeurs en ligne. Et ce, avec une certaine diversité de l’offre.

 

 

 

Toutefois, en fouillant un peu plus, on découvre que cette fois Amazon.fr compte dans la liste des libraires en ligne où faire ses emplettes. Le lien pointe même directement sur la version Kindle du livre que nous avons pris pour exemple, Chanson douce de Leïla Slimani. Sauf que l'offre d'achat d'ebook n'apparaît pas systématiquement, d'après nos différents tests.

 

Neutralité technologique, en sommes-nous certains et assurés ? Définitivement, donc, une stratégie est en cours, de l’autre côté de l’océan...

 

 

via The Sem Post