Censurer Donald l'intolérant ? Un libraire saoudien ne s'y Trump pas

Clément Solym - 23.12.2015

Edition - Librairies - Donald Trump - Arabie saoudite - censure livre


Quand il ne partage pas son désir de fermer internet, pour mettre un terme au terrorisme, et qu’il entend obtenir l’aide de Bill Gates pour ce faire, Donald Trump peut aussi dédicacer des livres. Il ne le fera en tout cas pas en Arabie saoudite. L’ouvrage du candidat républicain à la présidence des États-Unis a été tout bonnement censuré. Un mal pour un bien ? 

 

05162015_DonaldTrump_007_3x2_1080

iprimages, CC BY ND 2.0

 

 

L’agence Reuters rapporte l’information : le réseau de librairies Jarir Bookstore a décidé de prendre des mesures coercitives contre le politicien. Un journaliste l’avait constaté, et la confirmation est venue peu après, ce 22 décembre. La décision n’émanerait pas directement des responsables de l’établissement, mais plutôt d’une demande formulée par les clients.

 

En réalité, ces derniers auraient particulièrement mal réagi aux différentes déclarations de Trump sur les musulmans et l’islam. Un mouvement de résistance, farouchement opposé au candidat américain – alors même que l’homme d’affaires traite avec une société immobilière de Dubai, pour la construction d’un complexe autour du golf, pour une valeur de 6 milliards $. 

 

Mais le candidat a suscité une telle vague d’indignation au fil de ses déclarations, que les clients de la librairie se sont manifestés. Les dernières en date portent sur les fusillades mortelles survenues à San Bernardino, en Californie. Le bilan établit la mort de 14 personnes, ainsi que de nombreux blessés. Et Trump a appelé à ce que les États-Unis cessent d’autoriser aux personnes musulmanes de venir s’installer dans le pays. 

 

La présence du livre de Trump en librairie a servi de bouc émissaire aux certains Saoudiens, qui depuis les réseaux sociaux ont alors fait entendre leur colère. « Nous comprenons votre préoccupation, et sommes d’accord avec vous. Les livres ont été retirés de la librairie. Nous vous remercions de vos remarques », a assuré Jarir sur son compte Twitter.

 

 

 

Tout semble être parti du message suivant, diffusé par ksa12300 sur le réseau, déplorant la commercialisation du livre, après les propos offensants du candidat. 

 

D’autres réactions sont intervenues : le revendeur Landmark, basé à Dubai, a cessé le lendemain de ce message de commercialiser différentes marchandises associées à l’image de Trump.