medias

Censurer une parodie de célèbre série : un problème conceptuel de l'art ?

Julien Helmlinger - 04.03.2014

Edition - International - Copyright - Parodie - Miriam Elia


Pour avoir mis en scène l'art moderne à travers le prisme de la satire, en empruntant à une série didactique pour enfants, l'auteure Miriam Elia se retrouve dans le collimateur de la maison d'édition Penguin. La récente parution reprend les personnages centraux de la série culte Ladybird, publiée depuis 1964, les cultissimes Jane et Peter qui découvrent la vie quotidienne à la manière de notre Martine nationale. En conséquence de quoi l'éditeur estime ses droits violés par l'artiste, et lui demande de cesser ses ventes une fois rentrée dans ses frais. 

 

 

 

 

 

Les histoires de Maman, Peter et Jane, destinées à faire découvrir les joies de la lecture aux plus jeunes Britanniques, ont visiblement marqué l'imaginaire de Miriam Elia, issue du Royal college of Art. Si bien que ce sont ces personnages qu'elle a eu l'idée de projeter, dans une visite de galerie d'art moderne, assaisonnée de questions existentielles sur la nature du style conceptualiste de Tracey Emin.

 

Dans la réalisation de son bouquin, l'artiste y est allée de son propre collage entremêlant illustrations collées de vieux épisodes de la série culte avec des reproductions d'oeuvres d'art, qu'elle a pour certaines réalisées elle-même. À partir de cette matière, un premier millier d'exemplaires papier de We Go to the Gallery a été produit, commercialisé 20 £ chacun.

 

Penguin s'est alors manifesté auprès de Miriam Elia, signifiant à l'auteure qu'elle violait le droit de la maison d'édition et l'exhortant à faire cesser ses ventes une fois rentrée dans ses frais, lui laissant un délai d'un mois pour ce faire. Si l'auteure admet que la maison a été courtoise en la contactant de la sorte, elle regrette toutefois que Penguin puisse ainsi sonner la fin de l'histoire.

 

Elle confie n'avoir pas même songé quant à elle aux questions de copyright en se lançant dans l'aventure, et voyait son livre comme un hommage doublé de satire du monde artistique. Du côté de chez Penguin, on argue respecter l'art, mais ne pas badiner avec les droits et l'image d'une marque qui perdure depuis des années et se destine aux enfants dans le cadre de la découverte de la lecture.

 

Outre la peinture et les bouquins, l'artiste est également connue pour sa propre série comique, intitulée A Series Of Psychotic Episodes, et diffusée sur la BBC Radio 4.

 

Si l'on devait croire le fil Twitter plein d'ironie de Miriam Elia, le prochain épisode de la saga, si cette dernière devait malgré tout perdurer, et il y a peu de chances a priori, aurait ses raisons de s'intituler Peter et Jane découvrent la loi de la charia.

 

 

<

>