Rentrée littéraire : La fashion week des libraires

Ces 100 poèmes qui font pleurer d'émotion les femmes

Cécile Mazin - 07.03.2017

Edition - International - poèmes pleurer émotion - femmes personnalités lecture - poésie Amnesty international


Les hommes ne pleurent pas – vaste ânerie. En 2013, une anthologie de poèmes établie par Anthony et Ben Holden réunissait des textes sous le titre Poèmes qui font pleurer les hommes. Avec un certain succès. Pour preuve, le second volume est consacré aux femmes, non sans émotion.

 

Broken Flowers

Hartwig HKD, CC BY ND 2.0

 

 

Après les 100 personnalités masculines – de Colin Firth à Salman Rushdie et bien d’autres – ce sont 100 femmes qui ont accepté de jouer le jeu. Et pour donner plus d’ampleur à la publication, c’est en partenariat avec Amnesty International que l’ouvrage est publié.

 

100 femmes, issues de 23 pays, âgées de 20 à 90 ans se sont prêtées au jeu : choisir un texte susceptible de les émouvoir aux larmes – actrices, auteures, etc. On retrouve ainsi Yoko Ono, Carol Ann Duffy, Judi Dench ou encore Elena Ferrante.

 

Chacune s’est approprié un des poèmes : Yoko Ono a opté pour les dernières paroles de son mari, John Lennon, de même qu’Antonia Fraser a pris un texte que son époux, Harold Pinter, avait écrit 18 mois avant sa mort.

 

C’est Emily Dickinson qui plus choisie que d’autres poètes, et quelques vidéos de lectures ont été mises en ligne pour appuyer la sortie du livre Poems That Make Grown Women Cry (chez Simon & Schuster).

 

Juillett Stephenson

The Kaleidoscope de Douglas Dunn

 

 

 

Edna O’Brien
Edge de Sylvia Plath

 

 

 

Allie Esiri
‘Does It Matter?’ by Siegfreid Sassoon