Ces bestsellers inconnus, promus pour un jour

Xavier S. Thomann - 27.02.2013

Edition - International - Result Source - Best seller - Marketing


Il arrive souvent qu'un livre fasse un bond étrange dans les listes des meilleures ventes. Sur Amazon notamment, la chose se produit à intervalles réguliers. Parfois, pendant à peine un jour ou deux, un livre inconnu est relativement bien placé, avant de disparaître aussi vite qu'il était arrivé. 

 

 

The bestsellers at London City Airport

Lars Plougmann, CC BY-SA 2.0

 

 

Le Wall Street Journal consacre un long article sur la question, en prenant pour exemple le livre d'un certain Soren Kaplan, Leapfrogging. L'ouvrage a passé une semaine sur la liste des meilleures ventes tenue par le journal. La semaine suivante, le livre était retourné dans l'anonymat le plus complet, avec des ventes inférieures aux invendus. 

 

Ce quart d'heure warholien ne relève pas du pur hasard, comme le souligne l'article. En effet, il existe des entreprises qui sauront faire de votre livre, indépendamment de sa qualité, un succès d'un jour. C'est même très simple : il suffit d'acheter un certain nombre d'exemplaires avant la parution, histoire de créer un pic de ventes, qui propulse le livre en bonne place sur les listes des livres les plus vendus. Une stratégie coûteuse mais parfois payante, en vogue dans le milieu politique...

 

Cela a un coût bien sûr, il faut être prêt à sortir le chéquier pour mener une telle opération. Result Source, basée à San Diego, pratique ce type de marketing pas très subtil. La page d'accueil de leur site est très claire sur la question. Leurs campagnes permettront à votre livre « d'être sur la liste des bestsellers » ou « de se vendre à 100,000 exemplaires. » 

 

L'intérêt est de faire sortir, pour un court laps de temps, le livre de l'anonymat et de faire circuler le nom de l'auteur. En fait, le livre devient un simple moyen de se faire connaître. Tout le monde est loin de voir ce marketing sauvage d'un bon oeil, dans la mesure où la liste des bestsellers s'en trouve faussée. 

 

À en croire le Wall Street Journal, Result Source n'a pas très bonne presse auprès des professionnels du livre, au point qu'Amazon ne fait plus affaire avec eux. Pourtant, difficile de savoir dans quelle mesure cette pratique est illégale. En tout cas, les personnes qui établissent les listes (Nielsen Book Scan par exemple) observent avec méfiance ces achats groupés, qui signifient que quelqu'un est en train de manipuler les volumes de vente, créant ainsi un engouement artificiel. 

 

Mais si l'on reprend l'ouvrage précédemment cité, il semblerait que cette stratégie ait payé. Result Source a reçu entre 20,000 et 30,000 dollars de la part de l'auteur de Leapfrogging. Et malgré la baisse du niveau de ventes, l'auteur assure avoir vendu 11,000 exemplaires en six mois. Des résultats dus en partie à la percée initiale réalisée par son livre grâce aux commandes de Result Source.