Ces éditeurs présents parmi les 500 plus grandes fortunes de France (2019)

Clément Solym - 04.07.2019

Edition - Economie - fortunes France - famille patrimoine - éditeurs fortunes


Le classement des 500 plus grandes fortunes de France, présenté par le magazine Challenges, permet de mieux mesurer combien la république macronienne est, plus que jamais, celle des fortunes confortables. Dans le top que vient de livrer le magazine, on retrouve cependant quelques noms bien connus de l’édition.

Foire du Livre de Francfort 2017
ActuaLitté, CC BY SA 2.0

 
Pour exemple, à la 443e place, on voit le groupe Madrigall, avec 180 millions € — Antoine Gallimard et sa famille. Une doublée remontée : la famille était classée 448e en 2018, avec 170 millions €.

À la 389e position, c’est cette fois Francis Esmenard et sa famille, représentant le groupe Albin Michel, qui s’installe, avec 220 millions €. Également une belle progression : 20 millions € de mieux, et 6 places gagnées.

Albin est toutefois ex aequo avec Arnaud Lagardère et sa famille, qui représentent le groupe Lagardère, dont Hachette Livre fait partie, avec le même montant de fortune personnelle. Une légère baisse, puisque l’année passée, il était en 361e place, avec 230 millions €.

La famille Lefebvre, qui possède les éditions juridiques Lefebvre Sarrut reste très au-dessus de la mêlée avec 1,2 milliard €, prenant la 81e position. La position est conservée, mais ce sont 100 millions € de mieux que l’année passée.

Marc Ladreit de Lacharrière, détenteur de la Revue des deux mondes, rendu célèbre par l'affaire des emplois de Pénélope Fillon, prend la 25e place avec 4,3 milliards €.
 
Vincent Bolloré, désormais propriétaire du groupe Editis, dispose quant à lui de 7,3 milliards €. Il occupe la 12e place.

Quant au premier du classement, c’est Bernard Arnault, avec 90, 275 milliards €. Par son groupe LVMH, il détient quelques parts au sein de la holding Madrigall.


Commentaires
Bonjour,

Je crois que vous oubliez de mentionner le nom du magazine Challenges dans votre article wink

Possible de modifier ?

Je m'occupe de la communication de Challenges et je voudrais mettre votre article dans ma revue de presse.

Merci beaucoup !

Bel après-midi,

Marianne
OUPS !

Sincèrement désolé de cet oubli, c'est immédiatement rectifié avec le lien omis également.

Excellent journée.
J'espère que cet article encouragera les lecteurs à soutenir les éditeurs indépendants plutôt que de consommer comme des moutons la dernière nouveauté de Gallimard ou des autres grands groupes !
Voilà, oui, les lecteurs moutons devraient "consommer" n'importe quoi des éditeurs indépendants, merdes comprises, plutôt que les œuvres publiées par les grands groupes, même celles de qualité... angry
La compréhension écrite, ce n'est pas votre fort, n'est-ce pas ? oh oh
Les "petits éditeurs" ne sont pas mieux intentionnés que les gros. Ils sont là pour faire tourner leur boutique, même si c'est au détriment des auteurs. Un auteur touche au final 5% du prix d'un livre (enquête statistique)... quand il est payé bien sur!

Alors, mesdames et messieurs les lectrices/lecteurs plutôt que de croire au refuge salvateur des éditeurs indépendants, tournez vous à l'occasion vers les auteurs auto-édités. Il n'y a pas que de la merde, loin de là.
Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.