medias

Ces livres jamais finis et qu'on prétendra de nouveau avoir lus après le confinement

Gariépy Raphaël - 14.04.2020

Edition - Société - livres lectures finis - confinement lecture classiques - littérature livres inachevés


Le confinement ou plutôt son pendant, le chômage partiel, laisse plus de temps libre et beaucoup se sont promis d’occuper ces heures vides intelligemment. Pour de nombreux confinés, c’est l’occasion de se lancer dans la lecture d’œuvres-fleuves qui ont marqué la littérature. Cependant la quarantaine ne rend malheureusement pas plus résilient et ces livres que vous vous étiez promis de lire et de terminer risquent fort de toujours vous tomber des mains.



Victoria_Borodinova CC 0

 

Pour y voir plus clair et éviter de vous disperser, on vous propose une liste non exhaustive de ces œuvres que l’on ne finit jamais, mais que vous devez absolument prétendre avoir lues à l’issue du confinement.
 

Dans son essai Comment parler des livres que l’on n’a pas lus Pierre Bayard mettait à jour la futilité de la lecture linéaire, celle du bon élève, qui va de la première page au point final. L’heure est venue d’être honnête avec soi même et de s’avouer que l’on ne connait pas dans le texte une bonne partie des œuvres dont on parle, et que, finalement, ce n’est pas si grave. Les plus grands lecteurs sont peut-être ceux qui savent parler des livres qu’ils n’ont pas compris, pas finis, voire pas lus du tout.

 

La Montagne magique de Thomas Mann


Hans Castorps, jeune ingénieur du début du XXe siècle, est venu rendre visite à son cousin Joachim Ziemssen, en cure au sanatorium Berghof. Parti pour un séjour de trois semaines, notre héros ne redescendra de la montagne magique que sept ans plus tard, ayant entre temps contracté une pathologie toute singulière. L’expérience de ce jeune homme parti s’isoler quelques jours pour finir par rester cloitré des années à cause d’une maladie est, en ces temps troublés, particulièrement inspirante. C’est un livre qu’il vous faudra prétendre avoir lu pour les nombreux parallèles que vous pourrez faire avec votre propre expérience du confinement. (trad. Claire de Oliveira, Fayard)
 

Guerre et paix, de Leon Tolstoï


Les frères Karamazov, Anna Karenine, Crime et châtiments,Les Âmes mortes… Une bonne partie de la littérature russe du XIXe siècle pourrait, de fait, rentrer dans cette liste. Cependant il nous faut choisir et s’il existe une œuvre qui décourage même les lecteurs les plus aguerris c’est bien Guerre et Paix. Cette grandiose fresque historique qui s’étale de 1805 à 1820 dépeint avec beaucoup de précision les milieux aristocratiques russes de l’époque, et les relations qu’ils entretiennent avec la France de Napoléon Bonaparte.


Des photographies de Tchekhov,
Tolstoï et Boulgakov... en couleur


La particularité de cette œuvre est qu’elle se décompose en deux parties, deux livres de mille pages, l’équivalent littéraire d’une course composée de deux marathons, généralement on préfère passer son chemin. Les quarante noms et surnoms quelque peu compliqués à retenir pour la majorité des francophones rendent de plus la reprise de la lecture après une semaine particulièrement compliquée, et demandent de lire l’œuvre d’une traite.

On vous conseille donc de ressortir le, pardon, les livres de votre étagère et de simplement mémoriser les noms des personnages principaux. Il ne vous restera plus qu’à trouver une anecdote sur la relation de Tolstoï avec Napoléon et vous êtes prêt à parler de Guerre et paix lors de votre premier verre post confinement. (trad. Elisabeth Guertik, Livre de Poche)

 

La recherche de Marcel Proust


Classique des classiques, chef-d’œuvre de la littérature française dont on se complait souvent à citer la première phrase, la Recherche ne pouvait pas ne pas faire partie de ce classement. Parler de l’œuvre de Proust sans l’avoir lue est un véritable sport national. Coïncidence décidément troublante, les littérateurs qui prétendent avoir lu les sept tomes dans le détail n’ont souvent de souvenir précis que le début de « du côté de chez Swann ».
 

Ne pas finir la recherche est une position finalement tout à fait excusable dans le monde des lettres, Proust lui-même, c’est bien connu, a eu l’indélicatesse de mourir avant le point final. Contentez-vous de continuer à faire des jeux de mots sur la phrase d’ouverture, et d’avouer que longtemps vous en avez remis la lecture au lendemain demain.
 

La trilogie du Seigneur des anneaux, de JRR Tolkien


Qui ignore l’histoire du Seigneur des anneaux ? Personne, et c’est bien là le problème. Si d’ordinaire l’on prend plaisir à lire un classique tout en connaissant déjà la trame du récit au préalable, il semble difficile de se lancer dans les mille pages de l’aventure de Frodon et de ses amis lorsque l’on connait chaque arc narratif par cœur. Les films de Peter Jackson ont ainsi mis un sérieux coup à la motivation de millions de lecteurs à travers le monde.
 

JRR Tolkien, le dossier complet


La possibilité de lire quelques scènes absentes des longs métrages et de profiter de descriptions plus approfondies des personnages se révèle malheureusement souvent insuffisante pour décider la majorité des lecteurs à se lancer dans l’ouvrage. Le confinement semble donc l’occasion de revoir les films pour parler du livre avec encore plus d’assurance. (trad. Daniel Lauzon, Pocket)
 

Le Capital au XXIe siècle de Thomas Piketty


Publié en 2013, ce livre fut un véritable best-seller à sa sortie. Il était venu le temps de comprendre le monde opaque de la finance, de rendre clairs et accessibles les mouvements souterrains de l’argent, d’expliquer la crise des subprimes et même de rendre intelligible le cours de la bourse. Malheureusement pour les centaines de milliers de lecteurs qui se sont procuré le livre, Piketty a choisi d’étudier la répartition des revenus et patrimoines dans les pays développés depuis le XVIIIe siècle.

Pour cela, il s’est appuyé sur une compilation de différentes données historiques disponibles, dont les archives fiscales françaises. Cette montagne de chiffres, qui fait la valeur théorique de l’ouvrage, a malheureusement stoppé net bon nombre d’économistes amateurs.
 

Le confinement de trois milliards d’êtres humains ayant quelque peu ralenti l’économie mondiale on vous conseille de vous relancer dans cette lecture ne serait-ce que pour parler avec assurance des crises à venir. Donc, n’hésitez pas à vous replonger dans les deux premiers chapitres comme la première fois, pour ensuite abandonner avec le sentiment du devoir accompli. Au besoin, on peut même se plonger dans la suite : Capital et idéologie...

 

Ulysse de James Joyce


Considéré comme l’un des romans les plus importants du XXe siècle l’Ulysse de Joyce est un cas un peu particulier : si peu de lecteurs en sont venus à bout, qu’il est possible, même en bonne société, de parler de ce livre en se plaignant de ne pas avoir réussi à le lire.

Marcher dans les traces de James Joyce
à Dublin, avec Google Maps


Les prétendus lecteurs d’Ulysse se divisent donc en deux catégories : ceux qui se sont lancés courageusement dans l’ouvrage, mais n’en sont pas venus à bout, et les autres, sans doute plus sages, qui n’ont même pas tenté l’expérience. Ce n’est pas vraiment la peine d’essayer d’en parler donc, continuez juste de l’avoir en évidence dans votre bibliothèque. (trad. Jacques Aubert, Folio)




Commentaires
Merci pour cet article, je pense lire Guerre et Paix tout de même raspberry
Merci pour cet article, j'ai beaucoup ri. La lecture du Seigneur des anneaux restant pour moi indispensable si l'on veut en apprendre plus sur l'art de fumer à la pipe, en cette période où il est de bon ton de créer du social distancing
Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.