Ces livres que les bibliothèques veulent prêter, mais n'ont pas dans leurs fonds

Antoine Oury - 15.04.2019

Edition - Bibliothèques - pret livres inter bibliotheques - OCLC livres prets - livres plus pretes


Parce que de plus en plus de livres sont publiés, mais aussi en raison de budgets peu élevés ou en baisse dans plusieurs régions du monde, les bibliothèques ne sont pas toujours en mesure d'avoir dans leur fonds les ouvrages demandés par les usagers. Raison pour laquelle l'Online Computer Library Center (OCLC) propose aux établissements du monde entier de mettre leurs collections en réseau, pour mutualiser les documents...




Le service de prêt interbibliothèques de l'OCLC fête cette année ses 40 ans : grâce à lui et à la mise en réseau des collections des établissements, ces derniers peuvent demander l'envoi d'un ouvrage demandé par des usagers et possédé par une autre bibliothèque dans ses collections. Après envoi, le titre en question peut être prêté, puis rendu à l'établissement d'origine.

Disposer d'une collection plus importante même lorsque les budgets d'acquisition ne suivent pas, tel est l'intérêt de Worldshare, le service de prêt entre bibliothèques de l'OCLC. L'organisation révèle les 10 livres les plus réclamés et obtenus par l'intermédiaire de ce service, indiquant par la même occasion quels ouvrages sont particulièrement demandés par les usagers.

En effet, ce top 10 des prêts interbibliothèques est sensiblement similaire aux listes des meilleures ventes de plusieurs librairies en ligne, de Barnes & Noble à Amazon.

La voici :

Educated: A Memoir, de Tara Westover (Une éducation, JC Lattès, traduit par Johan Frédérik Hel Guedj)
12 Rules for Life, de Jordan Peterson (12 Règles pour une Vie : Un Antidote au Chaos, Michel Lafon, traduit par Sébastien Baert)
Little Fires Everywhere, de Celeste Ng (La saison des feux, Pocket, traduit par Fabrice Pointeau)
Crazy Rich Asians, de Kevin Kwan (Crazy Rich à Singapour, Albin Michel, traduit par Nathalie Cunnington)
The Subtle Art of Not Giving a F*ck, de Mark Manson (L'art subtil de s'en foutre, Eyrolles, traduit par Sabine Rolland)
Before We Were Yours, de Lisa Wingate
Girl, Wash Your Face, de Rachel Hollis
À Gentleman in Moscow, de Amor Towles (Un gentleman à Moscou, Fayard, traduit par Nathalie Cunnington)
Licensed to Lie, de Sidney Powell
Maps of Meaning, de Jordan Peterson
 
On remarque en effet, avec cette liste, l'illustration, de quelques tendances de l'édition américaine, mais aussi mondiale, comme le succès des ouvrages dits de développement personnel, comme les deux livres de Jordan Peterson ou leur « parodie », celui de Mark Manson, ou encore le succès d'ouvrages politiques, en particulier aux États-Unis, à l'image de Licensed to Lie, de Sidney Powell.

 


Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.