Ces parents qui négligent de lire des histoires à leurs enfants

Clément Solym - 12.06.2012

Edition - Société - lecture - enfants - parents


Une récente étude réalisée auprès de plus de 500 parents montre qu'aujourd'hui, près de 64 % des parents ne lisent pas de livre à leur bébé  avant ses sept mois, et pire encore, que 57 % ne possèdent pas un seul livre. Enfin, jusqu'à ce qu'ils reçoivent les ouvrages offerts aux parents dans le cadre du programme Bookstart de Booktrust. 

 

La réalité est dure : alors que la période des premiers mois de l'enfance est primordiale dans l'apprentissage de la lecture et l'éveil de l'enfant, les deux tiers des parents ne lisent pas. Pour les trois quarts des parents, la lecture à leur progéniture n'intervient qu'à la réception des ouvrages offerts. 

 

Or, ce que ne pointe par l'étude, c'est que la situation financière de Booktrust, en janvier 2011, n'était pas très reluisante. Des coupures de budget allaient intervenir et le gouvernement britannique avait pour projet de ne plus vraiment intervenir dans le financement de cette initiative. (voir notre actualitté)

 

 

Reading his own book

 

 

Viv Bird, directrice de Bookstart, estime que les conclusions de l'enquête sont pour le moins préoccupantes. Le partage de la lecture entre parents et enfants est primordial, rappelle-t-elle, autant qu'un câlin peut apporter une dose d'affection essentielle. Négliger cette période et le partage de la lecture fait passer les enfants à côté d'un développement particulièrement important dans le langage. 

 

Booktrust explore avec plusieurs associations de professionnels de la santé les différents moyens pour inciter les parents à lire à leurs enfants plus rapidement, souligne le Guardian

 

Chaque année, Bookstrust offre des livres gratuitement à près de trois millions d'enfants chaque année dans le Royaume-Uni, depuis 1992. Et ce, pour promouvoir justement la lecture à voix haute dans tout le pays. Cet organisme de bienfaisance, financé par le gouvernement continue de se battre pour assurer sa survie, après avoir enduré une coupure de 50 % l'an passé de ses crédits et une nouvelle coupure de 20 % cette année.

 

La subvention de 6 millions £ annuelle devient maintenant une urgence, alors que le ministère de l'Éducation, organisme de tutelle de l'association, continuera d'en assurer une partie jusqu'en mars 2013. « Pour chaque 1 £ que l'État investit, Bookstart valorise à 25 £ ce montant pour la société. Sans un financement continu du gouvernement, on sera confronté à la nécessité de devoir réduire ou couper les services essentiels et des enfants seront victimes de cette perte de livres. »

 

En mai 2008, une étude américaine avait amplement démontré les bienfaits de la lecture aux enfants, juste avant qu'ils ne se couchent. D'autre part, la lecture d'histoires avant l'heure du coucher implique un partage émotionnel, affectif et social primordial. En outre, cela permettrait le développement de la mémoire, mais également de facultés motrices, et là tout devient plus amusant, par le simple fait de tourner des pages, en les saisissant avec le pouce et l'index, précise l'étude. Probablement pour les très très jeunes. 

 

Des études complémentaires tendent à montrer que l'apprentissage de la lecture dès le plus jeune âge favorise amplement la maîtrise de la langue, mais qu'il pose aussi les jalons pour une meilleure compréhension et des résultats supérieurs dans des tests de langage. On invitait même les parents à écrire leurs propres contes à leurs enfants… (voir notre actualitté)




Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.