Cette librairie japonaise ferme ses portes après plus d'un siècle d'activités

Camille Cado - 12.02.2019

Edition - International - librairie japonaise fermeture - japon marché livre - industrie édition libraires


Après plus de 100 ans d'activité, Comic Takaoka a officiellement annoncé la fermeture de ses portes à la fin du mois de mars de cette année.  C'était l'une des plus anciennes librairies japonaises spécialisées dans les mangas, les magazines et les bandes dessinées. 

(photo de la librairie Comic Takaoka, via Twitter


La librairie Comic Takaoka est une librairie qui a ouvert ses portes dans les années 1920, dans le quartier des librairies de Tokyo, Jimbocho. Si, à l'origine, l'enseigne n'était pas cantonnée à la seule vente de mangas, Comic Takaoka est devenue l’un des magasins spécialisés les plus iconiques de Tokyo dans les années 1970. Cette longue et belle histoire touche cependant à sa fin : la boutique a annoncé qu'elle fermera ses portes à la fin du mois de mars. 

Le responsable du magasin a expliqué que cette décision était due à « un ralentissement dans les publications dû en partie à l'émergence des livres numériques ». Il affirme également que l’entreprise n’a pas été rentable depuis cinq ans et remercie tous leurs clients pour leur soutien au cours des 100 dernières années.
    

40% de librairies en moins en 20 ans 


Selon un rapport de 2017 établi par l'un des plus importants distributeurs de livres du Japon, Tohan Corp.,  plus de 22 % des municipalités du pays n’auraient pas de librairies. Kagawa étant la seule préfecture où toutes les municipalités en disposent. 

En 2017, le Japon comptait 12.526 librairies, soit une diminution supérieure à 40 % en regard des 21.654 qui étaient recensées en 2000. Une tendance à la diminution qui s'intensifie, notamment à cause du dépeuplement du pays et à l’évolution des consommateurs vers la vente en ligne.

« Les libraires ne peuvent pas survivre dans une ville où la population diminue », constate Toshihiro Kinkawa, 51 ans, ancien propriétaire de la librairie Tsumagari à Kushima, Miyazaki. Son établissement réalisait jusqu’à 200 millions ¥ de chiffre d’affaires par an, mais a connu une perte de 90 millions.
« La chute du nombre de librairies est inévitable à l'ère des nouvelles technologies et de la numérisation. Cependant, il est essentiel d'avoir des librairies dans tous les cas », avait affirmé le romancier Takashi Atoda au moment de la publication de ce rapport. 

Via Mantan Web


Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.