medias

Changer de nom pour changer de voie : Helen Fielding y songe

Louis Mallié - 02.06.2014

Edition - International - Helen Fielding - JK Rowling - Stephen King


Helen Fielding le sait : tout comme JK Rowling, Stephen King ou Douglas Kennedy, son nom est une étiquette à best-seller. Et c'est pourquoi cette dernière a confié, à l'occasion du Hay Festival of Literature and the Arts, avoir l'intention de s'essayer à un nouveau genre… sous un nouveau pseudonyme.

 

 

 

 

Questionnée, l'auteure le dit avec franchise : « j'y ai clairement songé, oui. Je trouve que cela serait génial d'écrire un livre et de le laisser suivre son chemin en toute simplicité. » Pour autant, est consciente de l'éventuelle difficulté de l'entreprise : « cela pourrait être compromis par le fait que j'ai un style qui se remarque. » La romancière a avoué s'être déjà essayée à d'autres styles que le ton comique sur lequel elle mène Bridget Jones, simplement en guise de « test », afin de voir si elle était capable d'autre chose.

 

« J'ai toujours aspiré à être romancière, et j'ai déjà écrit un livre qui était extrêmement sérieux. Mais lorsque je l'ai relu, c'était affreux, c'était rempli de ce genre de phrases pompeuses. » Aussi, si l'auteure décide véritablement de se lancer dans l'aventure, elle espère mieux tenir l'anonymat que JK Rowling, bien vite démasquée sous le pseudonyme de Robert Galbraith, par la faute d'un avocat trop bavard… L'auteure avait d'ailleurs été si vexée qu'elle avait porté l'affaire devant les tribunaux ! 

 

Mais si Helen Fielding espère pouvoir changer de registre, il lui faudra d'abord prendre de la distance avec son héroïne gaffeuse : « quand le premier livre est sorti, j'avais vraiment du mal à admettre qu'elle ait quoi que ce soit à voir avec moi. Mais je crois qu'il nous arrive le même genre de chose. Rien que l'autre jour, mon agent littéraire m'a appelé pour me demander si j'étais bien le propriétaire d'une Peugeot 308 grise. Figurez-vous que j'avais quitté la station service sans payer, et que j'étais donc susceptible d'être poursuivie pour ça… »

 

Et de conclure en riant : « Je ne peux pas donc vraiment pas renier le fait que nous partageons quelques qualités... »  (viaThe Telegraph)