Charlotte Gallimard administrateur délégué de Casterman ?

Clément Solym - 14.11.2012

Edition - Les maisons - Antoine Gallimard - Charlotte Gallimard - editions Casterman


Le journal belge Le Soir vient de publier un intéressant article, donnant la parole à Antoine Gallimard. Le PDG de la maison éponyme revient sur les troubles actuels, la réaction des auteurs BD de Casterman, mais également le devenir de cette maison.

 

 

 

 

« Que ce soit clair : je ne suis pas un fonds de pension américain et je n'ai pas acheté Casterman pour le revendre. J'ai eu une phrase malheureuse cet été en évoquant cette possibilité devant un journaliste et je regrette le malentendu qui a pu en découler », explique le PDG à nos confrères.

 

Ce matin, sur cette polémique, il avait tenu à rassurer les auteurs« Vous m'avez adressé une lettre publique où vous laissez entendre que l'éditeur de littérature que je suis n'est qu'un entrepreneur cynique et inattentif à vos préoccupations. Moi qui ai toujours été du côté des écrivains (...), je ne me reconnais pas dans cette caricature. »

 

Et d'assurer également qu'à l'occasion du conseil d'administration qui doit se tenir demain, il proposera de désigner sa fille, Charlotte Gallimard au poste d'administrateur délégué de la maison Casterman, manifestement. Pour mémoire, c'est le titre qu'avait Louis Delas, lors du rachat de Casterman par la maison Flammarion, et qu'il possède toujours à ce jour.

 

En somme, Charlotte Galliamrd serait en voie de remplacer Louis Delas, qui a été débarqué, suite à une proposition de rapprochement entre la maison L'Ecole des Loisirs et Casterman, qui n'a pas été validée par Antoine Gallimard.

  

Antoine Gallimard n'a pas pu être joint pour confirmer l'information. Nous reviendrons dès que possible sur ce point.

 

 

 Mise à jour 15/11 : 

Le Conseil d'administration de Casterman vient de confirmer l'information, présentant une période à venir de transition, encadrée par Teresa Cremisi et Charlotte Gallimard.