Charlotte Gallimard : “Le livre s’affirme comme un vrai refuge culturel”

Nicolas Gary - 31.10.2020

Edition - Les maisons - Charlotte Gallimard Casterman - libraires confinement soutien - confinement France librairies


La PDG des éditions Casterman, Charlotte Gallimard, vient d’adresser une lettre aux libraires. En cette période, un message de soutien adressé à l’ensemble de la profession ne fait jamais de mal. 

La princesse de Clèves illustrée par Christian Lacroix

 
Chère amie libraire, cher ami libraire, 

Nous tenons à vous exprimer notre soutien au moment où une nouvelle période de confinement national vient d’être décrétée sur tout le territoire français. 

Certaines et certains d’entre vous ont déjà été touchés personnellement par le virus, et la priorité est évidemment votre santé et celle de votre équipe et de vos proches : plus que jamais, prenez soin de vous et des vôtres ! 

L’une des rares nouvelles positives de cette terrible année, c’est que le livre s’affirme comme un vrai refuge culturel : plus que jamais, il se révèle essentiel. Hélas ! Vous voici à nouveau contraints de fermer vos portes à l’approche des fêtes, ce moment de l’année où votre activité est traditionnellement la plus forte... 

Nous sommes évidemment favorables à la réouverture des librairies dès que possible et nous nous en faisons l’écho auprès des décideurs. En attendant, nous avons décidé de promouvoir, notamment à travers nos réseaux sociaux, le « Clique et collecte ». 

Nous avons également incité nos auteurs à relayer cette initiative.

C’est pour nous tous, éditeurs, auteurs et libraires, en attendant de jours meilleurs, le meilleur moyen de maintenir le lien avec les lecteurs. En attendant le plaisir de vous retrouver bientôt, je vous adresse, au nom de toute l’équipe Casterman, mes plus chaleureuses amitiés. 
 
Charlotte Gallimard 



Crédit photo : Antoine Gallimard – Christian Lacroix – Laure Gallimard – Charlotte Gallimard – ActuaLitté, CC BY SA 2.0


Commentaires
Visez-moi un peu ces guignols poudrés derrière leur verre de champagne et leurs fringues de luxe qui se gavent sur le droit d'auteur. Bla-bla-bla et bla-bla-bla, le monde d'avant dans toute sa splendeur.
La photo qui illustre cette lettre a été prise lors d’un vernissage d’exposition à la galerie Gallimard. Christian Lacroix ayant publié un livre chez Gallimard. Ce n’est certainement pas la meilleure des photos pour illustrer la lettre de Charlotte Gallimard mais cela ne mérite pas non plus vos commentaires....
Que faire face à ces gugus? Rire ou pleurer?
Je suis le seul que choque cette consanguinité dans le monde de l'édition ? Ça explique sans doute bien des comportements, et notamment encore une fois, que les auteurs ne sont rien...

D'un autre côté, on peut les comprendre : ces gens-là ne discutent qu'avec les gens qui brassent de l'argent... Un miséreux - que dis-je un sans-dent comme un auteur - n'est pas fréquentable... On le cajole quelques secondes, le temps qu'il signe un contrat faustien et c'est terminé : le reste est une vie de petits fours pour l'un, une vie de petit pour l'autre...
la colère monte et les messages contre la "tribune" signé par les 250 gignols de la littérature demandant l'ouverture des librairies et bibliothèques circulent de plus en plus.

Ils sont bien la preuve que le fait de bien écrire ne les donne pas la capacité d'agir comme des citoyens intelligents et conscients. Ils ont craché sur la tombe de tous les agents de la chaine du livre et du service public morts à cause d'un COVID probablement choppé en faisant son boulot face à une population dépourvue de matériel ou d'assez d'empathie pour respecter les gestes qu'il fallait.
Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.