Cherche Susie, Suzan, Susanne, Sue, etc. désespérément

Clément Solym - 06.03.2012

Edition - International - poésie - anthologie - Canada


C'est actuellement la fête de la poésie en France, avec le printemps des poètes qui disperse des vers un peu partout dans le pays. Mais au Canada, actuellement, on réfléchit à l'élaboration d'une anthologie de poésie canadienne. Avec un critère restrictif assez délirant : les poètes doivent s'appeler Susan, Sue, Susie, ou encore Suzanne. Obligatoirement.

 

C'est une ode au prénom que l'éditeur Oolichan Books a décidé de réaliser, tout simplement parce que, note l'éditeur, Sarah Yi-Mei Tsiang : « Il est impossible d'ignorer cette coïncidence bizarre, qui fait que l'on compte tant de grands poètes canadiens nommés Susan. » Ou une déclinaison de ce prénom. (via Macleans)

 

 

 

L'anthologie s'appellera Desperately Seeking Susans, avec une originalité certaine, de celles dont seule l'édition peut avoir l'idée pour attirer le lecteur. Mais pour les poètes du pays, ce type d'initiative pourra probablement aider à rompre avec la tradition que la poésie traîne de textes difficiles et inaccessibles. 

 

Cette anthologie devrait être publiée à l'automne 2012 et donnera donc la vedette à de nombreuses Susan célèbres. Toutes les personnes qui souhaitent y prendre part pourront « ébahir avec leur talent », en proposant un texte sous toutes les formes, lyriques, expérimentales ou autres, évidemment. 

 

Il suffira de prouver que le prénom de l'auteur est bien Susan, ou l'une de ses variantes, souligne l'éditrice. (plus d'informations)

 

Le titre fera également sourire, puisqu'il s'agit d'une comédie américaine de 1985, avec Rosanna Arquette et Madonna, réalisé par… Susan Seidelman. Fameux, non ?