medias

Chez Lagardère, l'édition en légère baisse au premier trimestre

Antoine Oury - 30.04.2020

Edition - Economie - Lagardere edition - hachette chiffre d'affaires - edition france covid


Le groupe Lagardère annonce une légère baisse du chiffre d'affaires (- 3,3 %) de sa filiale consacrée à l'édition, Lagardère Publishing, au premier trimestre de l'année 2020. Période évidemment touchée par la pandémie du Covid-19 : la baisse observée est principalement due au recul de l'activité en France, avec la fermeture d’une grande partie des points de vente à partir de la mi-mars.

Lagardère
(photo d'illustration, Laurent Grassin, CC BY 2.0)


« L’activité au 1er trimestre 2020 affiche un recul de -12,5 % de son chiffre d’affaires, essentiellement en raison de l’impact de la crise du Covid-19 sur les activités de Lagardère Travel Retail depuis la mi-février, et en dépit de la bonne performance de Lagardère Publishing lors des deux premiers mois du trimestre », indique le groupe Lagardère dans un communiqué.

Le chiffre d'affaires du groupe s'établit ainsi à 1,3 milliard €, contre 1,5 milliard € pour la même période de 2019, soit une baisse de 10,4 % en données consolidées et de 12,5 % en données comparables. Pour le premier trimestre 2020, le chiffre d’affaires de Lagardère Publishing s’établit à 457 millions €, soit - 0,8 % en données consolidées et - 3,3 % en données comparables.

En France, la baisse du chiffre d'affaires de Lagardère Publishing s'explique évidemment par la fermeture des points de vente liée au confinement mis en place par le gouvernement. Aussi, « [l]es activités de distribution sont également perturbées, alors que le poids modéré des activités numériques ne permet pas de compenser le repli des ventes physiques ».

Au Royaume-Uni comme en Espagne et Amérique latine, le chiffre d'affaires est aussi en recul, respectivement de 5,5 % et 2,3 %, en raison d'un programme moins étoffé de parution en littérature outre-Manche et des mesures de confinement en Espagne.

Sur le territoire américain, l'activité connait une « nette hausse », de 6,8 % « tirée par le succès chez Orbit de la saga The Witcher d’Andrzej Sapkowski » (adaptée en série par Netflix) et la croissance des ventes des livres audio numériques (le total des ventes progresse de près de 4,5 points, à 14,4 % au premier trimestre 2020 contre 10 % au premier trimestre 2019).

Les fascicules sont aussi en baisse (- 6,1 %), un mouvement qui s'explique par la baisse du nombre de nouveautés en 2020, une comparaison défavorable par rapport à un bon premier trimestre 2019, et le confinement lié au Covid.

Au premier trimestre 2020, le poids du livre numérique dans le chiffre d’affaires total de Lagardère Publishing s’établit à 9,7 % contre 9,1 % au premier trimestre 2019, et celui du livre audio numérique à 5,9 % contre 3,8 % au premier trimestre 2019.
 

L'impact de la crise du Covid sur les revenus


La fermeture des points de vente, en Europe et aux États-Unis, suite à la crise du Covid-19, a eu un impact sur le chiffre d'affaires du premier trimestre, et en aura aussi sur le reste de l'année : « Après un très bon début d’année avec une croissance de + 5,6 % sur la période janvier-février, Lagardère Publishing a enregistré une baisse de son chiffre d’affaires de - 19 % sur le mois de mars 2020 », indique le groupe.

Pour le mois d'avril, qui sera le premier au cours duquel toute l'activité du groupe sera affectée, la baisse du chiffre d’affaires par rapport à avril 2019 est d'ores et déjà estimée à — 45 % pour Lagardère Publishing, — 90 % pour Lagardère Travel Retail et — 40 % pour les autres activités.
 
Parmi les actions correctrices mises en œuvre pour limiter les effets de la crise sur le chiffre d'affaires du groupe et des filiales, Lagardère met l'accent, notamment, sur la « protection sur le plan sanitaire des collaborateurs, des clients et des partenaires », la « réduction systématique des coûts sur l’ensemble des activités du Groupe afin de limiter l’impact de la baisse du chiffre d’affaires sur le résultat opérationnel », la « suppression de la proposition de dividende payable en 2020 au titre de l’exercice 2019 », la « réduction de 20 % de la rémunération du Comité exécutif ».

Et enfin la création d'un fonds de solidarité Covid-19 dédié au financement des initiatives du Groupe en faveur de ses salariés, collaborateurs et partenaires dans le monde.


Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.