Chez les Trump, la censure des livres est une affaire de famille

Antoine Oury - 26.06.2020

Edition - Justice - trump censure livre - robert trump - mary trump livre


Pour une fois, ce n'est pas Donald aux prises avec la parution d'un livre à son sujet, mais Robert S. Trump, le plus jeune frère du président américain. Ce dernier avait déposé une demande auprès d'une cour de l'État de New York, pour obtenir l'interdiction de la parution du livre Too Much and Never Enough: How My Family Created the World’s Most Dangerous Man (Simon & Schuster), signé par Mary L. Trump, nièce de Donald Trump.




Le juge Peter Kelly n'a pas donné son accord à une motion qui visait à interdire la parution du livre Too Much and Never Enough : How My Family Created the World’s Most Dangerous Man, signé par la nièce de Donald Trump. Dans un avis rendu ce 25 juin, le juge indique que la demande déposée par Robert S. Trump n'est même pas adressée à la bonne juridiction.

Le livre doit paraitre le 28 juin prochain, publié par l'éditeur Simon & Schuster, qui promet un « portrait complet, incontournable, de Donald Trump et de la famille toxique qui l'a vu naître ». Robert S. Trump voulait interdire la publication du livre sous le prétexte d'une clause de confidentialité signée par Mary L. Trump en 2001, instituée par le testament de Fred Trump Sr., mort en 1999.

« Mary Trump a certifié qu'elle ne publierait pas de livre concernant sa relation avec Robert Trump ou les deux autres parents, sa tante la juge Maryanne Trump Barry, ou son oncle le président Donald Trump, sans avoir d'abord obtenu le consentement des trois intéressés », indiquaient les avocats de la famille Trump. Ces derniers réclamaient l'interdiction du livre, arguant qu'aucune compensation financière ne pourrait effacer les dommages causés par l'ouvrage.
 

Encore un coup de pub


Après l'échec de l'interdiction de la parution, la famille Trump reste libre de laver son linge sale devant les tribunaux, en menaçant Mary L. Trump d'un procès. Mais la tentative de censure est tombée à l'eau, et fournit par la même occasion une publicité importante au texte, désormais gratifié d'une aura sulfureuse.
 
Ce nouveau cas de tentative de censure touchant Donald Trump survient quelques jours après l'affaire John Bolton, ex-conseiller à la sécurité nationale dont le livre The Room Where It Happened (Simon & Schuster, à nouveau) a été attaqué par Donald Trump et le ministère de la Justice américain.

Là aussi, une plainte avait été déposée, pour tenter d'obtenir une interdiction de publication, en raison de secrets défense publiés dans le livre, selon le ministère de la Justice. La justice n'avait pas accordé cette interdiction, mais reconnu que John Bolton avait « compromis la sécurité nationale » en écrivant et publiant son livre. Les éditeurs, à l'international, s'étaient mobilisés pour défendre la liberté de publication.

via Publishers' Weekly

Photographie : Donald Trump (Arlington National Cemetery, domaine public)


Commentaires
Les livres comme armes de destruction massive. Pourquoi pas?
Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.