Chine : L'état du marché éclairci en amont du Salon de Beijing

Julien Helmlinger - 04.08.2014

Edition - International - Chine - Marché du livre - Ebooks et librairies en ligne


Derrière sa Grande Muraille, le marché chinois semble parfois opaque. Mais Publishing Perspectives y va de sa série d'articles visant à éclairer sur les particularités locales. Le tout, en amont de l'édition annuelle du Salon du livre de Beijing qui sera lancée à partir du 27 août prochain. Dans le dernier papier en date, Xiaoying Chu, vice-directrice générale des opérations pour le groupe Charlesworth en la capitale chinoise, rapporte que le marché de l'ebook dans le pays reste en plein essor. Il témoignerait en outre des grands progrès que font actuellement les librairies en ligne couvrant le territoire.

 

 

CC by 2.0 par JB 

 

 

Nous apprenions dernièrement que le marché chinois était friand de traductions d'oeuvres francophones. Alors que le Salon approche désormais à grands pas, un certain nombre de titulaires de droits doivent actuellement tourner ses regards vers l'Empire du Milieu. Selon un rapport d'Open Book, réalisé sur l'année 2013, les ventes annuelles de livres ont pesé à peu près 6 milliards d'euros ce qui représenterait une augmentation de 10 % en comparaison à l'année précédente.

 

Les achats de droits étrangers ont augmenté de 61 %, passant de 10.040 titres en 2004 à 16.115 en 2012. Sur la même période les ventes annuelles de licences sont passées de 1314 jusqu'à 7.568. une dernière tendance que soutient vivement le gouvernement.

 

Cela ferait plus d'une décennie que la croissance du marché livresque chinois serait dans cette tendance, mais avec des développements différents chez les libraires de brique et de mortier que chez les détaillants en ligne. L'an passé, deux tiers des ventes ont été réalisés dans les boutiques traditionnelles. Il s'agissait néanmoins de la seconde année successive où le taux de croissance aura été négatif : -1,05 % en 2012 et -1,39 % en 2013.

 

En comparaison, sur le terrain des librairies en ligne l'accroissement des ventes serait d'entre 20 et 30 % annuels. Selon Xiaoying Chu les lecteurs seraient attirés vers l'offre d'internet pour des raisons de commodité ainsi que pour ses prix généralement moins élevés. Il n'y aurait donc pas encore de raisons pour que la tendance ne s'inverse pour les ventes numériques.

 

Globalement les résultats du marché seraient fortement tirés vers le haut par ceux des best-sellers. Ainsi, les 5 % de titres en tête de la liste des meilleures ventes représenteraient non moins de 59 % des achats de bouquins. Kanjian, ouvrage signé d'une célébrité de la TV locale, s'est hissée sur la première marche du podium et aura été écoulé à plus de 3 millions d'exemplaires.

 

En ce qui concerne les appareils destinés à la lecture numérique, plutôt que les tablettes et lecteurs ebooks, les Chinois préféreraient lire sur leurs smartphones. Ils seraient plus de 500 millions d'appareils connectés au fond des poches du pays, notamment achalandés en ebooks par les géants de l'e-commerce local comme les plateformes Baidu, Alibaba, ou encore Tencent. Il en résulte une demande croissante à laquelle certaines maisons d'édition traditionnelles sont attentifs.

 

Toutefois, un bémol, l'intention de débourser ses deniers pour des fichiers numériques resterait particulièrement faible dans le pays. En moyenne, selon un rapport de l'Académie chinoise de la presse et de l'édition, les répondants estimeraient légitime de payer la somme de 15 centimes d'euro pour l'acquisition d'un ebook. Ce qui représenterait bien moins de la moitié du prix indiqué par les statistiques 2012

.