Chine : Nouvelles éditions pour le Petit Livre rouge de Mao

Julien Helmlinger - 03.10.2013

Edition - International - Mao - Petit livre rouge - Chine


Le petit livre de citations, clé de voute du culte de la personnalité maoïste, revient en grands formats et l'idée ne plait pas à tout le monde. A l'occasion du 120e anniversaire de la naissance de Mao Zedong, son Petit Livre rouge, deuxième ouvrage le plus diffusé à travers la planète juste derrière la Bible, va bénéficier en Chine d'une réédition de luxe. Le bestseller de l'ancien dictateur sera reproduit en trois versions, contenant de 60.000 à 240.000 caractères, et la plus complète commercialisée pour 240 €. 

 

 

 

 

Les plus hautes instructions, titre original de l'ouvrage, rassemblent diverses citations de Mao, issues de ses écrits et discours, doit son appellation francophone de Petit Livre rouge, au fait qu'il a été largement diffusé en format de poche avec une couverture rouge, à destination de la population chinoise. Plus d'un milliard d'exemplaires avaient ainsi pu rentrer dans les poches des Chinois, par le biais d'une distribution organisée par le ministère de la Défense de l'époque..

 

Dans la Chine moderne, Mao occuperait encore une place d'honneur. Son corps repose toujours dans le mausolée de la place Tian'anmen de Pékin, et sa pensée resterait étudiée à la manière des préconisations tactiques de Sun Tszu. Son visage reste imprimé sur les billets de banque, mais le parti a néanmoins proclamé une résolution, en 1981, affirmant que Mao Zedong avait eu raison à 70 % et tort à 30 %...

 

Comme le présente l'éditeur Chen Yu, un colonel de l'Académie de la science militaire, la réédition controversée correspondrait à une démarche « populaire et scientifique [...] sans aucun but politique », évoquant qu'elle se fait au même titre que les travaux sur Confucius. Mais tandis que la polémique enfle sur la toile, certains estiment qu'une manoeuvre politique se cacherait derrière le projet de publication.

 

Les sceptiques pointent l'éventuelle ambition du président Xi Junping de rassurer ainsi l'aile gauche du parti suite au scandale de Bo Xilai. L'ancien dirigeant ayant été récemment condamné à la prison à vie pour détournements de fonds, corruption et abus de pouvoir. D'autres, au rang desquels le politologue  Zhang Ming, avancent que Xi Junping entendrait relancer l'ancienne idéologie à laquelle il serait personnellement acquis.

 

La publication, qui serait la première depuis 1979, nécessite encore d'obtenir l'assentiment du gouvernement chinois. Mais l'éditeur espère que la réédition atteindra les étagères des libraires d'ici le mois de novembre prochain, juste avant l'anniversaire de la naissance du dictateur. Selon l'éditeur, une vingtaine de personnes plancherait depuis deux ans sur ce projet.