medias

Chômage partiel : la CFDT appelle les maisons d'édition à la responsabilité

Antoine Oury - 23.03.2020

Edition - Les maisons - chomage partiel edition - CFDT edition chomage - chomage partiel fonctionnement


La CFDT Livre-Édition, par un communiqué, appelle les différentes entreprises du secteur de l'édition « à la responsabilité et à l’éthique » dans le recours au dispositif exceptionnel mis en place par le gouvernement pour le recours au chômage partiel. « L’assurance chômage est un bien commun, non une “manne” où puiser cyniquement pour faire payer par la collectivité les salaires de collaborateurs en télétravail », indique le syndicat.

1 milliard pour Notre-Dame et il n'y aurait pas d'argent pour les hôpitaux, les écoles ou le logement...
(photo d'illustration, Jeanne Menjoulet, CC BY-ND 2.0)


Confinement strict et ralentissement de l'économie obligent les entreprises à s'adapter, et le secteur de l'édition ne fait pas exception : les parutions d'un certain nombre d'ouvrages, et pas seulement ceux promis aux meilleures ventes, sont actées, les librairies sont fermées, les livraisons stoppées jusqu'à nouvel ordre.

Dans ce contexte, de nombreuses structures de l'édition se retrouvent contraintes et forcées de revoir leur activité et, dans certains cas, de prendre des mesures pour éviter la banqueroute. Parmi les dispositifs mis en place par le gouvernement pour soutenir les entreprises, l'activité partielle, ou chômage partiel, permet d'éviter le licenciement des salariés en les plaçant dans une telle situation.

Si l'activité partielle est activée, « [l]’entreprise verse une indemnité égale à 70 % du salaire brut (environ 84 % du net) à ses salariés. Les salariés au SMIC ou moins sont indemnisés à 100 %. L’entreprise sera intégralement remboursée par l’État, pour les salaires jusqu’à 6 927 euros bruts mensuels, c’est à dire 4,5 fois le SMIC », indique le gouvernement.

Ce chômage partiel peut concerner tout ou une partie de l'activité du salarié : selon les heures travaillées ou non, l'employeur calculera les heures payées normalement et celles indemnisées.
 

Des contrôles prévisibles de l'administration


La CFDT indique, dans un communiqué, que ce dispositif doit être mûrement réfléchi par l'employeur : « L’assurance chômage est un bien commun, non une “manne” où puiser cyniquement pour faire payer par la collectivité les salaires de collaborateurs en télétravail. Elle doit servir à aider en premier lieu les entreprises les plus fragiles et les salariés les plus exposés », souligne le syndicat.

Pour la CFDT, de nombreuses entreprises de l'édition peuvent maintenir l'activité de certains postes en télétravail, notamment les employés « qui travaillent en amont de la sortie des livres six mois en moyenne et préparent aujourd’hui les parutions du deuxième semestre 2020, voire de 2021 ».

CFDT et Syndicat national de l'édition semblent s'accorder sur le sujet : dans un communiqué diffusé de son côté, le syndicat patronal souligne que les demandes d'activité partielle devront être scrupuleusement motivées et qu'elles « vont être étudiées avec rigueur par l’Administration ». 
 
« L’entreprise doit donc justifier des motifs de recours à ce dispositif (dispositif d’approvisionnement défaillant, nombre de salariés absents trop important pour assurer le fonctionnement de l’entreprise, baisse de fréquentation résultant du comportement des consommateurs) et non se contenter de se prévaloir de la situation de crise sanitaire », précise le SNE.

Rappelons que d'autres dispositifs économiques ont été proposés par le gouvernement, comme des reports d'échéances diverses, sociales comme fiscales, mais aussi la création d'un fonds de solidarité pour les entreprises à court de trésorerie.


Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.