Jesus était un ranger plus balèze que Chuck Norris

Clément Solym - 12.06.2015

Edition - International - Jesus Christ - promotion vidéo - armée américaine


Membre de l’armée américaine, au titre d’aumônier, John McDougall est récemment rentré d’Afghanistan, où il servait chez les rangers. Il s’est donc logiquement lancé dans la rédaction d’un livre, Jesus Was an Airborne Ranger, qui fait hurler les huiles. C’est qu’une vidéo de promotion met le feu aux poudres – ce qui combiné à l’huile, devient bouillant...

 

Jesus

Tony Unruh, CC BY NC 2.0

 

 

L’éditeur WaterBrook Multnomah a fait réaliser la vidéo, et, pour donner plus de véracité aux propos, l’aumônier paraissait avec son uniforme. Supprimée depuis, la vidéo présentait donc John, qui parlait de son livre. 

 

Malheur : dans l’histoire de l’armée américaine, il a toujours été interdit strictement d’associer l’uniforme à la défense d’une activité commerciale. C’est une violation élémentaire des règles militaires, explique un porte-parole. 

 

Autrement dit, la campagne de promotion vidéo allait mal finir. Bien entendu, rien à redire sur le message d’évangélisation de l’aumônier, avec ou sans ses attributs militaires. Mais comme la vidéo ne faisait pas partie des missions officielles, il risquait la corvée de patates à vie.

 

Quant au fond de son message, il n’en était pas moins délicat, manifestement. « Nous avons fait de [Jesus] une personne douce, quelqu’un qui ne représenterait une menace pour personne », annonce l’aumônier. Une figure conviviale et agréable, mais qui allait présenter un tout autre visage dans le livre.

 

L'auteur, professant l'amour de son prochain...

 

« Préparez-vous à voir Jesus comme jamais vous ne l’avez vu auparavant. C’est un combattant scarifié qui regardait la mort en face, et l’a emporté. Ce n’est pas le Jesus tout doux de l’église du dimanche. C’est le Guerrier Christ descendu des cieux, ayant vaincu l’ennemi, et sauvé l’humanité. »

 

Si McDougall doit comparaître devant une cour martiale prochainement pour l’histoire de l’uniforme, les autorités militaires redoutent maintenant que les extrémistes islamistes ne se servent du matériel vidéo. Cela servirait en effet de propagande pour ISIS, afin de démontrer que les États-Unis partent en guerre sainte contre les musulmans. (via USA Today)

 

Seigneur, pardonne-leur, parce qu’ils ne savent pas ce qu’ils font...