Christian Millau, co-auteur du Gault et Millau, est décédé

Bouder Robin - 07.08.2017

Edition - Société - gault et millau - décès christian millau - critique gastronomique


Triste nouvelle pour les amateurs de cuisine : le journaliste et critique gastronomique Christian Millau est décédé dans la nuit du 5 août, à 88 ans. On lui doit notamment le guide Gault et Millau, fameux ouvrage recensant les meilleures tables de France.

 



Journaliste, critique, animateur radio, écrivain... Christian Millau accumulait les rôles. C'est à son entrée au Monde en 1949 qu'il commence sa carrière, mais c'est son travail à la revue Opéra quelques années plus tard qui l'introduira à ce qui deviendra l'une de ses passions. Il découvre l'univers des hussards, dont fait partie le directeur d'Opéra, Roger Nimier, ainsi que les écrivains Antoine Blondin, Michel Déon et Jacques Laurent.
 

Millau se retrouve dans ce courant littéraire aux idées de droite, en témoignent son Au galop des hussards : dans le tourbillon littéraire des années 50, publié en 1999 aux éditions de Fallois, ainsi que le prix littéraire des Hussards, qu'il crée en 2013. De manière générale, les idées politiques du journaliste l'inspireront beaucoup dans ses divers travaux. Parmi eux, le Journal impoli, récompensé du Prix du livre incorrect en 2011.
 

 

 

Après des années de journalisme, les prémices de ce qui fera sa célébrité arrivent en 1969  : son ami Henri Gault et lui fondent le GaultMillau, magazine gastronomique au grand succès. 3 ans plus tard suivra le guide tant renommé Gault et Millau, mis à jour chaque année pour faire découvrir les meilleurs lieux de restauration de France, et à l'influence nettement attestée.
 

Des années plus tard, même après son retrait du milieu gastronomique et ses livres prisés, ce sont ses critiques qui resteront dans les esprits. Gault et Millau furent parmi les premiers à s'intéresser au renouveau des plats, à la provenance des produits et à l'originalité culinaire et devinrent par la même occasion les instigateurs de ce que les connaisseurs nomment « la nouvelle cuisine ».


Via Le Figaro