Christophe Lucquin Éditeur sauvé : c'est Noël au printemps

Clément Solym - 29.03.2019

Edition - Les maisons - Christophe Lucquin Editeur - Harmonia Mundi Livre - diffusion librairie édition


L’année débutait sous les pires auspices pour Christophe Lucquin Éditeur, qui apprenait de son diffuseur Harmonia Mundi Livre la fin de son contrat. Une tragédie qui mettait en péril toute la maison, son avenir et ses auteurs. En ne reconduisant pas la diffusion de ses livres en librairie, la société plaçait l’éditeur dans une situation des plus délicates.


photo Christophe Lucquin
 

Christophe Lucquin le soulignait dans un texte publié par ActuaLitté : «  C’est un peu comme une petite mort, puisque cette maison, c’est une aventure de huit ans, huit ans ce n’est pas rien à l’échelle d’une vie. […] Notre histoire n’a rien d’exceptionnel, c’est aussi celle d’autres maisons mortes de leur indépendance. Les choses telles qu’elles sont aujourd’hui ne nous donnent aucune chance si on n’a pas de gros moyens, dans le livre cela se passe comme ailleurs, et bien souvent, le soutien de l’édition indépendante se cantonne au discours. »

Ce 29 mars, dans un email des plus classique, on apprend l’arrêt de commercialisation des éditions Christophe Lucquin : la diffusion papier et numérique cesse chez Harmonia Mundi Livre. Mais si un partenariat cesse, un autre a finalement pu voir le jour. 
 

Un cap, un pic, une péninsule !


L’éditeur, pour qui le non-renouvellement avec HML ne pouvait signifier rien d’autre que la fin de sa maison, aura été porté par les messages de soutien. Et finalement, s’était décidé à contacter un autre diffuseur. Avec bonheur.

« CED-CEDIF assurera notre diffusion et Daudin notre distribution. Le pronostic vital très engagé de Christophe Lucquin Éditeur s’est transformé en renaissance. Nous ne sommes pas du passé, mais nous allons laisser dans le passé les mauvaises expériences et les déceptions, nous allons pouvoir reprendre nos projets, car nous avons de beaux textes sous la main et nous voulons plus que jamais les partager avec vous, amis lecteurs, amies lectrices, amis libraires. C’est déjà le printemps pour nous », indiquait Christoph Lucquin dans un message, voilà quelques semaines. 

De quoi voir le ciel gris s’éclaircir : « Nous vous promettons de belles découvertes, des livres beaux et forts, nous vous promettons de lutter, toujours, rien n’est jamais acquis, nous avons alterné les périodes où nous avions envie d’envoyer tout valser et d’autres où nous flirtions avec les nuages. Là-haut, dans l’immensité il y a une lumière qui nous pousse à nous accrocher encore et toujours à notre petit caillou graisseux. »

Et de conclure : « Nous levons nos têtes en l’air et l’horizon infini nous rappelle que tout est possible à partir du moment où l’on y croit, où des gens croient en nous, alors le petit caillou graisseux redevient terre promise, belle, inondée d’une douce lumière, sous un ciel bleu, bleu, si bleu, bleu à en foutre le tournis, bleu à s’en évanouir. »
 

Port de fer, pot de terre…


L’éditeur avait par ailleurs pointé, dans son appel de janvier dernier : « La surproduction de livres écrase les librairies, ces dernières n’ont plus le temps de s’intéresser vraiment aux propositions éditoriales des maisons indépendantes, qui, par conséquent, n’arrivent pas à trouver une place chez elles, à gagner en visibilité. » 

Il poursuivait : « Des livres sortent et déjà une armée d’autres arrivent, voués au charnier, peu importe, on produit encore encore et encore, les petits meurent des crises de foie des grands. Et il y a bien d’autres problèmes. » 

Des problèmes que nous évoquions justement ce matin, détaillant la longue nuit d’hiver qui attend l’ensemble du secteur. 2019 sera donc l’année de la surproduction ?


Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.