Circul'livre : et devant soi, une table avec des dizaines de livres offerts

Nicolas Gary - 02.04.2016

Edition - Société - Circul livre association - bookj crossing Paris - association promotion lecture


À l’intersection de la rue d’Avron et du boulevard de Charonne, une table, deux dames un brin mortifiées par l’humidité ambiante vous abordent avec un large sourire, et « une offre que l’on ne peut pas refuser ». Les livres exposés sont offerts à qui souhaite lire, apportés et rapportés par des lecteurs, pour d’autres lecteurs. L’opération se nomme Circul’Livre, et se déroule dans différents arrondissements de Paris. 

 

ActuaLitté, CC BY SA 2.0

 

 

« Prenez un livre ! Ils sont gratuits ! » On dirait difficilement non, et malgré un léger retard et la bouche de métro qui nous attend, obligé on s’arrête. Sur la table, de quoi passer un excellent week-end : pas vraiment des nouveautés, mais des titres dont on a entendu parler, sans prendre toujours le temps de s’y arrêter. 

 

L’opération Circul’Livre a débuté en avril 2004 : à l’initiative du Conseil de Quartier de Bel Air Sud (dans le XIIe), elle s’est déployée partout dans la ville, puis dans la France entière. Dans la Drôme, dans l’Ariège, à Bordeaux ou encore Nanterre et Aubervilliers. 

 

« Cette opération consiste à mettre gracieusement des livres à la disposition des habitants en leur demandant seulement de les remettre à leur tour en circulation après lecture », explique l’association. Un principe de book-crossing, pour employer les expressions modernes. Les livres pourront être laissés dans un endroit public, ou être rapportés dans l’un des points de rencontre. 

 

Chaque mois, plusieurs rendez-vous sont donnés, à des horaires précis. Tous les renseignements sont bien sûr communiqués sur leur site internet

 

« Nous ajoutons le logo de l’opération sur les livres pour qu’ils ne soient pas revendus. L’adhésion à l’association coûte 20 €, principalement pour payer les documents que nous imprimons – y compris ces logos. » Du reste, une simple demande d’occupation de l’espace public auprès de la mairie suffit : même quand on n’est pas lecteur, le charme agit. 

 

« Pour déposer des livres, il n’est pas nécessaire d’être membre : nous acceptons toujours de nouveaux ouvrages. » Et l'idée séduit : plusieurs points de rencontre ont été ouverts grâce à l’implication de bénévoles. « Circul'Livre ne se contente pas de promouvoir la lecture, il est un formidable vecteur de lien social dans les quartiers. Il ne tient qu’à vous de l’étendre à de nouveaux lieux », encourage d’ailleurs l’association. 

 

Elle s’est d’ailleurs rapprochée d’une opération tout à fait similaire, Libérez les livres, qui propose des livres itinérants dans la ville de Québec.