Class action : Des auteurs indépendants portent plainte contre un éditeur

Nicolas Gary - 28.03.2015

Edition - Justice - Author Solutions - Penguin Random House - services auteurs indépendants


Depuis avril 2013, le service de l'éditeur Penguin, Author Solutions est accusé de mille maux, et certainement d'autres restent à venir. Mi-mars, une première attaque orchestrée à travers une class-action réunissait 17.000 auteurs contre l'outil. Mais une seconde salve vient de s'organiser : le moins que l'on puisse dire, c'est presque, touche pas à mon auteur...

 

 Golden People love Gold Jewelry Robots

des auteurs qui valaient de l'or, ou en rapportaient du moins

epSos .de CC BY 2.0

 

 

La première plainte avait été déposée le 6 mars. Les plaignants évoquaient alors un service « d'une maison d'édition qui fait de l'argent sur le dos des auteurs, au lieu de les aider à en obtenir ». Ils dénoncent notamment le fait qu'Author Solutions « n'aurait aucune donnée pour mesurer l'impact des services vendus sur les ventes de livres ». Le tout associant informations trompeuses, voire mensongères sur la qualité des services et leur contenu même... 

 

Lors des premiers temps du recours collectif, en avril 2013, les griefs étaient déjà les mêmes. À peine Penguin avait-il racheté le service à la maison Simon & Schuster, en juillet 2012, que s'abattait la vindicte des auteurs floués. Les cabinets Giskan Solotaroff Anderson & Stewart LLP avaient alors été sollicités pour représenter plusieurs plaignants, et ce sont eux que l'on retrouve à la barre actuellement. 

 

D'autant que les plaintes avaient essuyé un premier refus, en février dernier, menaçant de se retrouver aux oubliettes du droit. 

 

Bref, une seconde plainte, donc qui réunit cette fois un couple d'auteurs de Californie, qui accuse Author Solutions d'enrichissement injuste, de fraude, et de violation de la loi californienne sur les concurrences déloyales, ainsi que de tromperie, en regard de la législation de l'Indiana sur le commerce.

 

Les deux amoureux de l'écrit jurent que Author Solutions leur a escroqué 25.000 $ et 10.000 $ de plus (pour l'un des deux, uniquement) afin de profiter des services d'édition et de marketing, qui n'ont en réalité jamais été présentés (voir la plainte en PDF). Tout cela n'est pas bien nouveau, mais à force de se multiplier, les plaintes pourraient gêner aux entournures les différents partenaires de Author Solutions – qui compte par exemple la chaîne de librairie Barnes & Noble, ou encore Lulu, ainsi que des éditeurs, qui commercialisent les auteurs de AS dans le cadre de forfaits horriblement chers. 

 

Or, tout porte à croire que de nouvelles plaintes viendront s'ajouter, puisque le site Author Solutions revendiquait près de 180.000 auteurs, et les cabinets d'avocats se sont lancés dans une procédure de sensibilisation particulièrement efficace. Le cabinet précise en effet que les auteurs qui se servent d'Author Solutions font état de pratiques trompeuses, et d'incitation à l'achat de services annexes, qui n'auraient aucune valeur ajoutée, dans les faits, alors qu'ils seraient vantés comme indispensable. 

 

L'appel lancé depuis avril 2013 continue de réunir des auteurs, pour constituer un recours collectif plus puissant : toute personne ayant autoédité son livre avec Author Solutions, et s'estimant victime de pratiques frauduleuses est invitée à apporter son témoignage - et son eau au moulin.

 

Pas vraiment le type de publicité dont les partenaires se vanteraient, ni même celle qui donne envie de poursuivre le moindre accord. D'ailleurs, les différents partenaires font actuellement profil bas sur le sujet : la présence des ouvrages aidés par AS sur Nook, pour exemple, n'est pas le sujet dont la librairie Barnes & Noble souhaite parler.

 

Ou comment se compromettre dans des échanges un peu malheureux...