Classe fermée : les parents bloquent une école de Saintes

Clément Solym - 10.09.2009

Edition - Société - fermeture - classe - parents


Après la prise d'otages survenue dans la région Midi-Pyrénées avant-hier, voilà qu'en Charente-Maritime, une initiative similaire s'est inspirée de la retenue d'enseignants contre leur gré : une quinzaine de parents a tout simplement décidé d'occuper une école de Saintes, ni plus ni moins. 

Là encore, la revendication est la même : « Mercredi matin, nous avons empêché les enseignants et les Agents territoriaux spécialisés des écoles maternelles (Atsem) de venir faire leur travail administratif », comme l'a expliqué une mère d'élèves.

En effet, alors que 24 élèves initiatialement prévus dans l'établissement n'ont finalement pas été présents à la rentrée, l'effectif tombait alors à 54 élèves pour cette année scolaire. « Vu l'écart entre la prévision et le constat, on a pris une mesure de fermeture », précise Monique Carli, secrétaire générale de l'inspection d'Académie.

Le blocage ne sera cependant pas de courte durée, puisque les parents motivés ont décidé de planter la tente et s'installer jusqu'au lundi, en attendant de rencontrer un inspecteur d'Académie pour discuter avec lui de la fermeture de la classe. La nouvelle, « brutale et sauvage », apprise vendredi dernier a eu un effet immédiat et découle « d'une importante et imprévisible baisse des effectifs pendant l'été en raison des flux migratoires », ajoute précise Monique Carli à l'AFP.