Classement 2011 des éditeurs, de par le vaste monde

Clément Solym - 17.06.2011

Edition - Economie - editeurs - monde - groupes


Une nouvelle version du classement mondial de l'édition vient d'être actualisée dans le magazine Livres Hebdo, montrant une certaine évolution du côté de la Russie et du Brésil.

Pour cette 5e édition, regroupant les sociétés qui réalisent un chiffre d'affaires de plus de 150 millions €, ce sont les BRICS, qui vont une apparition très remarquée. Brésil, Russie, Inde, Chine, Afrique du Sud entrent ainsi dans le paysage des éditeurs mondiaux, une grande première.
 
En tout, on recense 87 sociétés, en provenance de 58 groupes éditoriaux, et de 17 pays, avec 10 Français dans le lot. Les dix premiers représentent, pour se faire une petite idée, 31 milliards € de chiffre d'affaires, soit 55,3 % sur les 56 milliards € réalisés par l'ensemble des acteurs recensés.

Définitivement leader, le Britannique Pearson, qui prend la tête du peloton. AU menu, 6 milliards € de CA réalisés en 2010, soit plus de 600 millions de mieux que le deuxième, à savoir Reed Elvieser - avec 5,38 milliards. Ensuite viennent Thomson Reuters, Wolters Kluwer, Bertelsmann et Hachette Livre - qui prend donc la 6e place mondiale.

Pour rester côté français, on découvrir évidemment Editis, suivi de France Loisirs, Média-Participations, Lefebvre-Sarrut, La Martinière, Flammarion, Gallimard, Atlas et Albin Michel.

Enfin, notons que le Chinois Higher Education Press occupe la 40e place. La nouveauté étant, bien évidemment, que trois groupes brésiliens intègrent le classement (Abril Educaçao, Saraiva et Editora FTD respectivement 46e, 52e et 57e), ainsi que deux groupes russes, AST et Eksmo (55e et 58e).