Classement Forbes 2016 : l’écrivain le mieux payé au monde est...

Joséphine Leroy - 13.07.2016

Edition - International - James Patterson Forbes - auteur économie classement - auteur rémunération


Forbes vient de publier son palmarès annuel de célébrités les mieux payées au monde entre juin 2015 et juin 2016. Contrairement à ce que l'on pourrait croire, ce classement fait régulièrement apparaître des écrivains, et même l'un d'entre eux dans le top 3. Ce dernier a gagné plusieurs millions de dollars en 2015...

 

 

 

 

Il arrive derrière des popstars américaines (Taylor Swift en 1re position et le groupe One Direction en 2e), mais il préserve sa place d’auteur le mieux payé au monde. Avec 95 millions $ gagnés en un an seulement, James Patterson peut tout se permettre. En 2011, il avait déjà gagné 94 millions $. D’année en année, l’auteur de best-sellers s’est placé en première position. Excepté en 2013, l’année où E.L. James lui a outrageusement volé sa place

 

James Patterson auf dem Blauen Sofa FBM 2004

(Blaues Sofa / CC BY 2.0)

 

 

La véritable surprise, c’est que c’est le seul auteur qui figure dans le classement établi par Forbes. Ni Stephen King, ni J.K. Rowling — qui ne sont pourtant pas à plaindre ! — n’y occupent de position. 

 

 

 

 

Et pour cause : à 69 ans, l’auteur de la série Alex Cross multiplie les initiatives, soit en faveur des librairies anglophones, soit pour se rapprocher de ses lecteurs. Dernièrement, il a lancé ses « Bookshots », une collection de livres courts qui réinvente la lecture. Avec environ 100 livres, vendus 4,99 $, avec environ 150 pages par exemplaire, c’est un pari dont les risques d'échec seront nécessairement amortis au regard de la fortune de l’auteur.  

 

On connaît l’addiction du public pour la sérialité. James Patterson récupère la culture du zapping et l’adapte au livre : « Nous ne disposons plus du temps comme nous en avions auparavant : l’idée d’un livre de 400 pages, pour beaucoup de personnes, c’est trop. [...] J’ai un fils de 18 ans, et il veut des biographies de 600 pages qui n’en feraient que 200. Il souhaite simplement savoir ce qui est au centre du livre. Voici donc des livres que vous pouvez terminer et aller ensuite au boulot. Je pense que c’est plutôt satisfaisant », confiait l’auteur au New York Times. 

 

Pour ces Bookshots, de nombreux coauteurs ont mis la main à la pâte, supervisés par l’auteur. La seule condition était d’épurer la trame, certains passages ou séquences : « J’ai supprimé le surplus gras des romans commerciaux. Dans un très grand nombre de romans, il y a bien plus que nécessaire. »

 

James Patterson a écrit pas moins de 160 livres, vendus à plus de 325 millions d’exemplaires à travers le monde. Son éditeur expliquait même l’an dernier que, sur la totalité des ventes sur le territoire américain, 1 roman sur 21 était signé Patterson. Détrôner le roi sera très difficile. 

 

(via Forbes)