Coca-Cola publie Mein Kampf en codage ASCII rose bonbon

Julien Helmlinger - 07.02.2015

Edition - International - Coca-Cola - Marketing - publicité - Adolf Hitler - Mein Kampf


À l'occasion du Super Bowl annuel, aux États-Unis, les marketeux s'en donnent traditionnellement à cœur joie pour inonder les espaces publicitaires. Le groupe Coca-Cola a quant à lui misé sur les réseaux sociaux pour prolonger sa campagne, en enjoignant les internautes à répondre aux tweets haineux par l'intermédiaire du hashtag #MakeItHappy. Un projet qui se voulait tout ce qu'il y a de plus mignon, avant de se faire troller par le blog Gawker.

 

 Extrait de la dernière édition en date de Mein Kampf

 

 

Dans le cadre de la campagne #MakeItHappy, un algorithme devait se charger de convertir de manière automatisée tous ces messages négatifs relayés par les internautes, en quelque chose de plus gai, grâce au système de codage appelé ASCII. Les textes se retrouvaient ainsi changés en dessins roses.

 

Une façon d'édulcorer l'univers impitoyable des réseaux sociaux, et peut-être d'éviter quelques accidents cardiaques. Sauf que c'était sans compter avec le fait que l'équipe de Gawker allait faire republier tout un pan de Mein Kampf en mettant à profit l'algorithme de la plus célèbre des boissons gazeuses.

 

A l'origine, les blogueurs avaient d'abord remarqué un slogan raciste et nationaliste appelant à la sauvegarde de la « race blanche » sur le compte Twitter de la campagne. Ils ont donc créé leur bot pour vérifier si le pamphlet de Hitler serait également reproduit à renfort de codage ASCII rose bonbon.

 

Effectivement, l'algorithme a laissé passer quelques tweets de prose hitlérienne avant que l'on ne se rende compte de la débâcle. Le géant américain a finalement renoncé à sa campagne Twitter.