Collectant 55000 $, 851 clients mobilisés sauvent une librairie de New York

Nicolas Gary - 09.02.2019

Edition - Librairies - clients librairie solidarité - New York librairie - vente livres lecteurs


L’Upper West Side n’est pas le quartier le plus déshérité de New York, tant s’en faut. Au milieu d’institutions artistiques — le Métropolitan Opera, pour exemple — et de musées prestigieux se retrouvait la Westsider Rare & Used Books. Cette librairie, toute petite boutique, vient de sauver les meubles, grâce à la mobilisation de ses voisins…


crédit Westsider Rare & Used Books
 

Tout débuta mi-janvier, quand le propriétaire des lieux, Dorian Thornley, posa les chiffres noir sur blanc. Impossible de maintenir la boutique dans ces conditions : l'année 2018 fut trop difficile économiquement. Sa librairie est située, pour donner une indication, juste en face de Zabar, un supermarché où Woody Allen a été repéré faisant des courses, faisant du lieu un rendez-vous hipe, et à quelques rues du dernier Barnes & Noble de la Big Apple.

Celui-là même que les habitants avaient farouchement défendu quand la direction du groupe envisagea de le fermer en 2017. Et qui finalement, par la pression des habitants du quartier, a obtenu sa rédemption.
 

New York peut être fou, parfois


En 2002, quand Dorian repris Westsider Rare & Used Books ouvert bien des années plus tôt, il est charmé pas l’atmosphère des lieux. L’endroit est étriqué, particulièrement, mais en dépit de cette petite taille, on y perçoit comme un soupçon d’aventure au milieu des livres qu’il faut explorer. Un chaos juste assez organisé pour donner envie de le découvrir. Et Olivia Lucas, son unique employée, est dans tous les cas à disposition pour venir en aide.

Sauf qu’en début de mois dernier, la situation était terrible et Dorian projetait bien la fermeture pour la fin février, avec un panneau accroché sur la porte d'entrée. Le voisinage alerté, choqué prend conscience de la situation – chose à laquelle l’entrepreneur ne s’attendait pas le moins du monde. Il faut passer par une collecte de fonds, et rapidement, pour garantir peut-être pas la pérennité de l’entreprise, mais au moins son maintien à flots…

En optant pour une solution de financement collectif, GoFundMe, Thornley se disait plutôt qu’il n’avait rien à perdre. En l’espace de douze heures à peine, l'opération avait déjà collecté 10 000 $. Invraisemblable. « New York peut être un endroit fou », assurera-t-il, désormais assuré de son propos.
 

Le début d'un espoir...


Mais la cagnotte avec les heures n’aura fait que grossir. D’autant que l’initiative ne vient pas du tout du libraire. « J’ai simplement partagé un lien sur notre page Facebook », reconnaît le libraire, sans grande conviction. Lui savait qu'il faudrait réunir 50.000 $ pour maintenir sur pied la librairie, et lui garantir une sérénité. « Je ne pensais pas que cela puisse attirer l’attention de qui que ce soit. » Quelques jours plus tôt, dans la presse locale, il s’était d'ailleurs résigné à officialiser sa fermeture…


crédit Westsider Rare & Used Books

 
Or, l’engouement des uns parvient à capter l’attention des autres, et le bouche-à-oreille numérique se propage. Les sommes montent, au point qu’à la fin de la première journée de collecte, 26 000 $ sont collectés. Pour une opération totalement improvisée, cela commence à avoir les contours d’un diable de happy end
 
Même Booby Pranza, habitant du quartier, n’en revenait pas : c'est lui qui a eu l'idée d'un financement participatif. Il l'avait lancé dans son coin, sans rien dire au propriétaire, mais il se retrouva totalement débordé, en considérant la somme de 10.000 $. C'est à cet instant qu'il téléphona à Dorian, pour lui expliquer la situation.

Pour lui, que la mobilisation fonctionne aussi bien, attestait véritablement de la valeur qu’accordent les voisins à ce lieu. 

La librairie se met à vibrer différemment, d’une intensité nouvelle et son propriétaire finit par se dire que Westsider Rare & Used Books pourrait bien passer sa 36e année… La baisse des ventes, la concurrence d’internet sur les livres d’occasion, tout cela s’estompe, d’autant que la cagnotte continue de se remplir. 

Jusqu’à franchir le cap inconcevable des 50 000 $. Victoire.

Désormais, Dorian assuré d’un matelas plus confortable, jure qu’il fera tout le nécessaire pour maintenir la librairie ouverte. Le voisinage lui a déjà démontré qu’il comptait sur sa présence. Le fonds est toujours ouvert, et à cette heure, affiche près de 54 160 $, pour 851 donateurs. 


Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.