Collecte de fonds pour cataloguer les manuscrits de Tombouctou

Julien Helmlinger - 23.02.2015

Edition - International - Tombouctou - Manuscrits - Patrimoine - préservation


L'association T160K se destine à contribuer au progrès social en Afrique, défendant diverses initiatives culturelles et artistiques. Récemment, elle a lancé une nouvelle campagne qui doit permettre la numérisation et le catalogage des plus de 400.000 fragiles manuscrits anciens de la Bibliothèque commémorative Mamma Haidara, à Tombouctou au Mali, un patrimoine menacé par les fanatiques religieux, mais aussi par l'usure du temps.

 

 

 

T160K n'en est pas à sa première initiative visant à la préservation des manuscrits de Tombouctou, raison de sa fondation. En 2013, plus de 60.000 $ ont été récoltés via Indiegogo dans l'optique d'évacuer les ouvrages en lieux sûrs.

 

En 2013, l'aide de 35 familles locales a été sollicitée afin d'évacuer nombre de manuscrits menacés, par voitures, chariots et canoës, en les dissimulant sous des boîtes de fruits et légumes, avant de les héberger chez des particuliers à Bamako. Selon l'historienne d'art Julie Chaizemartin, il s'agirait d'une des plus vastes opérations de sauvetage culturel de ce type. Les djihadistes quant à eux n'ont pas manqué de mettre le feu à certaines bibliothèques au Mali entre temps.

 

Cette précieuse collection d'ouvrages, rédigés entre le XIIIe et le XIXe siècle, traite de thématiques diverses : religion, économie, astrologie, philosophie, histoire, médecine, géographie, littérature, arts... Leur contenu prône un islam ouvert et tolérant, abordant un vaste éventail de sujets parfois tabous chez les fanatiques, comme le droit des femmes et la protection de l'environnement.

 

Désormais, l'opération de sauvetage est passée à une nouvelle étape. Pour l'heure, la nouvelle campagne a récolté 12.000 $ sur son objectif de 100.000 $ au total. Ces fonds doivent notamment permettre de former et rémunérer la main d'œuvre locale, ainsi que payer des contrôles de qualité afin de superviser l'effort de catalogage, financer l'achat de matériel et l'assistance technique... (via LibraryJournal)