Comment le chômage a fait de Lee Child un auteur à succès

Clément Solym - 23.05.2019

Edition - Société - lee child ecriture - jack reacher - wyoming roman polar


L’auteur britannique, créateur du personnage Jack Reacher, explique à la BBC comment sa carrière a démarré, à l’âge de 40 ans. Il habite alors à Manchester, où il travaille pour Granada TV (un réseau local dans le nord-ouest de l’Angleterre) jusqu’au jour où il se retrouve sans emploi. Il tente alors le tout pour le tout et se met à écrire son premier roman le 1er septembre. 

Un paysage du Wyoming, où réside l'auteur. 
(Image parJill Wellington de Pixabay)

Grand bien lui a pris. Après Killing Floor, son premier titre, 22 autres thrillers suivront, permettant à l’auteur de vendre 100 millions d’exemplaires. Chaque année, il se soumet au même rituel et entame l’écriture d’un nouveau livre le 1er septembre, après avoir trouvé le sujet de l’intrigue pendant l’été. 

S’exprimant au sujet de l’écriture de son prochain ouvrage, l’auteur né en 1954 explique : « D’ici le mois d’août, je devrais avoir une phrase d’ouverture en tête, voire même un premier paragraphe. Ensuite, c’est important pour moi de m’asseoir le 1er septembre et me mettre à l’écriture elle-même : cela permet de structurer mon année, je crois qu’on en a besoin quand on est son propre employeur ». 

Lee Child vit aujourd’hui dans son pays d’adoption, les Etats-Unis, entre Manhattan et le Wyoming. Logique puisque les USA font partie intégrante de son oeuvre, même si son premier ouvrage fut écrit dans une petite ville de la campagne anglaise, loin des grands espaces américains qu’il affectionne. 

« Je suis allé pour la première fois en Amérique en 1974, 20 ans avant de commencer à écrire. Ce qui m’a plus c’est la taille. Un Jack Reacher originaire du Surrey [en Angleterre], ce n’était pas envisageable. J’avais besoin des vastes paysages et le sentiment que procurent ces villes perdues, secrètes, que personne n’a visité depuis des années. Ça ne marcherait pas si Reacher venait de Guildford [une ville du Surrey]. » 

via BBC


Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.