Rentrée littéraire : La fashion week des libraires

Comment mieux taxer les géants du web ?

Clément Solym - 21.12.2012

Edition - Economie - taxe - société - internet


Selon nos confrères du Monde, la mission d'expertise du conseiller d'Etat Pierre Collin ainsi que de l'inspecteur des Finances Nicolas Colin proposerait deux possibilités pour arriver à mieux taxer les géants du web. En effet, jusqu'à présent les Google, Facebook et autres Amazon réalisent des profits monstrueux tout en bénéficiant d'une fiscalité très douce.

 

Cette mission d'expertise sur la fiscalité du numérique voit deux solutions : soit renégocier les conventions fiscales au sein de l'OCDE, soit taxer tout simplement ces sociétés selon le nombre d'utilisateurs dans l'Hexagone, rapporte l'AFP.

 

Les grosses sociétés du web jouent à merveille sur les failles des systèmes nationaux. Posant leurs valises dans des pays à fiscalité douce, ces grands groupes mettent en place différentes stratégies pour rapatrier les profits réalisés dans des pays où la taxation des sociétés est nettement plus importante.

 

Cette optimisation fiscale reste un scandale. L'AFP de citer l'exemple de Google dans l'Hexagone : avec un chiffre d'affaires compris entre 1,25 et 1,4 milliard d'euros en 2011, la multinationale n'a payé en France que 5 millions d'euros d'impôt sur les sociétés.