Rentrée littéraire : La fashion week des libraires

Comment Ray Bradbury est devenu Herman Melville

Clément Solym - 04.12.2013

Edition - Société - Herman Melville - Ray Bradbury - Moby Dick


L'écrivain de science-fiction Ray Bradbury n'aura pas coulé de paisibles jours heureux sur les terres californiennes, en embrassant une carrière de scénariste, comme cela se faisait beaucoup. Fort de ses Chroniques martiennes ou de Fahrenheit 451, le romancier n'avait pas besoin de ce type de métier. Ce qui ne l'empêchera pas de s'intéresser au sujet. 

 

 

 

 

Une seule fois dans sa vie, Bradbury se lancera dans une tentative d'adaptation d'ouvrage qu'il n'avait pas écrit. Et ce ne fut pas le moindre des ouvrages : Moby Dick, d'Herman Melville, que John Huston dirigeait en 1956. Une véritable épreuve, un tour de force pour les deux hommes, dont la collaboration avait pourtant débuté sous les meilleurs auspices. Fans respectifs de leurs travaux, ils ne sont pas parvenus à s'en sortir...

 

« Avez-vous essayé de lire ce roman ? », interrogea Bradbury à l'occasion d'une rencontre où il évoquait la question de cette adaptation. « Mon Dieu ! John Huston n'en sait pas plus sur le sujet que moi. Il voulait jouer Achab. Donnez-lui un harpon, et il le ferait. »

 

Durant huit mois, en Irlande, Bradbury travailla à ce scénario, « huit longs mois de travail angoissant », explique-t-il. Et puis, un beau matin, Bradbury sort du lit. Il est à Londres. « Je me suis regardé dans le miroir, et me suis dit : ‘Assieds-toi devant ta machine à écrire.' Et après huit heures de travail passionné, survolté, j'ai fini le scénario de Moby Dick. J'ai couru à travers Londres, j'ai jeté le script sur les genoux de John Huston, et lui ait dit : ‘C'est fini !'. Lui l'a lu, et m'a demandé : ‘Mais que s'est-il passé ?'. J'ai répondu : ‘Voilà : je suis Herman Melville.'. »

 

Une expérience fantastique...

 

via Open Culture